MOSCOU « AU COMPLET »

5 jours / 4 nuits

 

  • JOUR 1 / JEUDI : MOSCOU (ARRIVÉE)

    • Arrivée à Moscou
    • Petit tour d’orientation (en fonction de l’heure d’arrivée, uniquement si arrivée avant 14h00)
    • Transfert à l’hôtel

    En option : Dîner à l’hôtel

  • JOUR 2 / VENDREDI : MOSCOU

    • Petit-déjeuner
    • Tour panoramique complet de Moscou
    • Visite d’un marché local
    • Arrêt pour un shot de vraie vodka
    • Déjeuner
    • Tour à pied du centre historique, quartier Place Rouge
    • Visite extérieure de la cathédrale Saint-Basile
    • Petite promenade dans le GOUM
    • Dîner à l’hôtel
  • JOUR 3 / SAMEDI : MOSCOU

    • Petit-déjeuner
    • Visite du Kremlin et ses Cathédrales
    • Déjeuner
    • Visite de la cathédrale du Saint-Sauveur
    • Petite promenade dans le quartier « Octobre Rouge », usine soviétique devenue quartier branché
    • Petite promenade dans le quartier de Zamoskvoretche
    • Visite de la galerie Tretiakov
    • Dîner à l’hôtel
  • JOUR 4 / DIMANCHE : MOSCOU

    • Petit-déjeuner
    • Excursion à Serguiev Posad, le “Vatican Russe”, et visite du Monastère
    • Déjeuner
    • Visite d’Izmaïlovo et de son célèbre marché

    En option et au choix l’une des deux :

    • Peinture de sa propre Matriochka, la célèbre poupée russe
    • Visite du Musée de la Cosmonautique
    • Arrêt au Monument aux Conquérants de l’Espace et à l’Allée des Cosmonautes
    • Visite du Centre des Expositions VDNKh et sa célèbre architecture soviétique
    • Visite du métro de Moscou
    • Dîner à l’hôtel
  • JOUR 5 / LUNDI : MOSCOU (DÉPART)

    • Petit-déjeuner à l’hôtel
    • Petite promenade guidée dans la rue Arbat (en fonction de l’heure de départ du vol, uniquement si départ après 15h00)

    En option : Déjeuner (uniquement si vol après 17h00)

    • Transfert à l’aéroport

    Soirées en option :

    • Diner d’adieu au restaurant typique avec animation folklorique (incluant 15 cl du vin et 5 cl de la vodka)
    • Dîner au fameux café Pouchkine, meilleur restaurant gastronomique
    • Dîner – Croisière Radisson sur la Moskova
    • Visite nocturne de Moscou
    • Spectacle du Cirque à Moscou

PROGRAMME DETAILLE

JOUR 1 / JEUDI : MOSCOU (ARRIVÉE) 

Arrivée à Moscou 

Petit tour d’orientation (en fonction de l’heure d’arrivée, uniquement si arrivée avant 14h00). 

Transfert à l’hôtel. 

Logement. 

En option : Diner à l’hôtel  

JOUR 2 / VENDREDI : MOSCOU  

Petit-déjeuner à l’hôtel. 

Tour Panoramique complet de Moscou. Vibrante, moderne et dynamique à l’extrême, la capitale russe est une destination culturelle de premier ordre. Cette trépidante métropole abrite le célèbre Bolchoï et l’impressionnant Kremlin. Des théâtres, salles de concert, boutiques chics, restaurants et clubs à la mode se succèdent sur les rives de la Moskova.

Moscou est la plus grande ville de la Russie et de l’Europe, avec plus de 12 millions d’habitants. Elle a été la capitale de la Russie depuis le XVe siècle, sauf entre 1712 et 1918, ou la capitale fut transférée à St. Pétersbourg. La ville fut fondée au XIIe siècle et le Kremlin, sa forteresse principale, fut érigée en 1156. Moscou gagna rapidement de l’importance et le Duché de Moscou devint la principale entité politique parmi les principautés de la Russie centrale. Ivan III, Grand Prince de Moscou, unifia ces territoires sous son contrôle, libera le centre de la Russie du joug des envahisseurs Tatars et Mongols, agrandit le territoire russe et fut proclamé Grand Prince du Rus, ayant Moscou comme capitale. La ville fut détruite à plusieurs reprises par des troupes étrangères : des Mongols, des Tatars de Crimée, des Polonais, des Suédois envahirent la capitale russe. Même Napoléon séjourna 6 semaines ici avant de commencer sa retraite sous l’hiver russe et, lors de la IIe Guerre Mondiale, les troupes allemandes furent arrêtées a seulement 20 km de Moscou. Tous ces évènements ont façonné le paysage urbain et l’architecture de cette ville, extrêmement éclectique : des forteresses médiévales côtoient des gratte-ciels staliniens et des belles églises baroques et néoclassiques s’élèvent à côté d’élégants bâtiments Art Nouveau. Ceci fait de Moscou un centre culturel de premier ordre : la ville possède plusieurs monuments inscrits au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, des musées de qualité exceptionnelle et des théâtres parmi les meilleurs au monde. C’est une ville dynamique, en plein essor qui depuis peu d’années s’est rouverte au visiteur.

Prise de contact idéale avec la ville, son centre historique et ses principaux monuments. À travers les amples avenues comme la célèbre « Tverskaya », nous arriverons au célèbre « Mont des Moineaux » et nous nous arrêterons à son sommet, devant l’Université Lomonossov, l’un des sept gratte-ciels de style stalinien. Nous ferons une halte également au Parc de la Victoire ainsi que devant le monastère de Novodievitchi et son lac, qui inspira Tchaïkovski dans sa composition du « Lac des Cygnes ». Nous continuerons notre visite par les rives de la Moskova, où se trouve la « Maison Blanche », siège du gouvernement russe. Nous flânerons dans la rue Arbat, rue piétonne animée au cœur de la vieille ville. Nous passerons devant la cathédrale du Saint-Sauveur, la Douma (Parlement Russe) le théâtre Bolchoï puis l’imposante façade de la « Loubianka », siège de l’ancien KGB. La suite de la visite permettra de voir les ruelles de l’ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites églises. Nous arriverons finalement sur la Place Rouge, sans doute l’une des plus belles au monde, classée au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l’entourent : le Musée d’Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite sur ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve aussi le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l’Armée Russe lors des nombreuses commémorations tout au long de l’année.

Visite d’un marché local.

Arrêt pour un shot de vraie vodka russe. Si vous demandez à quoi pensent les gens quand on leur évoque la Russie, tous répondront la vodka ! Ils n’ont pas tort vu à quel point cette boisson est enracinée dans la culture populaire russe. Afin de mieux supporter les conditions climatiques extrêmes en hiver, les Russes buvaient un verre de vodka. Ce breuvage est tout simplement indissociable de la vie et de la société russes. C’est avec la vodka qu’on célèbre toutes sortes d’événements, baptême, mariage, obsèques et même départ en long voyage ou signature d’un bon contrat. A une certaine époque, la vodka servait même de monnaie d’échange.

Déjeuner.

Tour à pied du centre historique. Début de notre tour à la Place du Manège, ancien marché de bétail, où se trouvaient les écuries impériales. Nous passerons à côté du « kilomètre zéro de Russie » et nous poursuivrons notre parcours devant les façades Art Nouveau classées des luxueux hôtels National et Metropol et de la Douma (Parlement Russe). Arrêt devant le théâtre Bolchoï puis devant l’imposante façade de la « Loubianka », siège de l’ancien KGB. Nous flânerons ensuite dans les ruelles de l’ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites cathédrales comme celles de Notre-Dame de Kazan et de la Sainte-Épiphanie. Nous nous arrêterons aussi au GOUM, ces célèbres galeries marchandes historiques, devenues aujourd’hui temple du luxe. Nous arriverons ensuite sur la Place Rouge, sans doute l’une des plus belles au monde, classée au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l’entourent : le Musée d’Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale de Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite par ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve également le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l’Armée Russe lors des nombreuses commémorations tout au long de l’année. Nous longerons les murailles du Kremlin en visitant le Jardin d’Alexandre, le plus ancien de Moscou, le monument au Soldat Inconnu avec la flamme éternelle et le monument aux victimes de la Seconde Guerre Mondiale.

Visite extérieure de la cathédrale Saint-Basile, sur la Place Rouge. Cet ensemble architectural plein de fantaisie est la carte de visite de Moscou. Un plan rigoureux structure l’ensemble : il a la forme d’une croix grecque constituée d’une église centrale et de quatre chapelles orientées aux quatre points cardinaux, au milieu desquelles viennent insérer quatre autres chapelles plus petites. Son église centrale, haute de 57 m, est surmontée d’un toit en forme de tente, tandis que les autres sont coiffées de spectaculaires dômes en forme d’oignon, couronnés par de grandes croix dorées. La cathédrale de Basile-le-Bienheureux fut construite par ordre d’Ivan le Terrible entre 1555 et 1561 pour commémorer ses victoires sur la Horde d’Or. Le Tsar prît la ville de Kazan après un long siège, le 1er octobre 1552, jour de la fête religieuse orthodoxe de l’Intercession, après 300 ans d’occupation. De là vient la première appellation de ce monument : la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge. La cathédrale prît le nom de Basile-le-Bienheureux après la construction d’une dixième chapelle sur la tombe de Vassili (Basile), un homme simple devenu saint en 1580. Il dédia sa vie aux pauvres et était, à l’époque, très populaire à Moscou, et aurait prédit la victoire d’Ivan le Terrible. La légende dit qu’Ivan le Terrible aurait été si épris par la beauté de la cathédrale, qu’il aurait ordonné d’aveugler l’architecte afin de l’empêcher de reconstruire pareil monument.

Petite promenade dans le GOUM.

Diner à l’hôtel.

JOUR 3 / SAMEDI : Moscou

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Visite du Kremlin et de ses Cathédrales. Le mot « Kremlin » se traduit par « forteresse » en russe. Dans l’ancienne Russie, dans chaque ville importante on érigeait une place forte entourée d’une muraille, à l’intérieur de laquelle se trouvaient les principaux édifices, les églises et les cathédrales. Celui de Moscou, véritable berceau de la ville, est le plus important du pays et a été classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Construit au XIIe siècle, il a été conçu sous sa forme actuelle au XVe siècle. C’est un magnifique reflet des différentes étapes de l’art russe, une concentration monumentale et unique d’architecture, de peinture et d’arts décoratifs et appliqués. Les meilleurs artisans et artistes travaillèrent dans ses églises, ses cathédrales et ses palais en léguant des chefs d’œuvre d’une valeur inestimable. Dans le cadre inoubliable de ses ruelles et ses places se concentrait le symbole du pouvoir et de la gloire de la Russie. Aujourd’hui, le Kremlin abrite encore quelques-uns des principaux organes du gouvernement politique et religieux : le palais présidentiel, différents édifices administratifs et militaires comme le Sénat et l’Arsenal, ainsi que de nombreuses églises et cathédrales. Ses murailles dominant la Moskova et la Place Rouge ont été construites avec des briques de plus de 8 kg, hautes jusqu’à 19 m et longues de 2 235 m. Nous visiterons l’intérieur de l’enceinte, pour y admirer la « Cloche Tsarine », la plus grande au monde, fondue en 1733, et le « Canon Tsar », l’un des plus grands jamais construits, fondu en 1586 par Andrei Tchokhov, qui devait défendre l’entrée par la porte Saint-Sauveur, mais n’a jamais été utilisé. Nous finirons notre visite par la célèbre « Place des Cathédrales » encadrée par celles de Saint-Michel, de la Dormition et de l’Annonciation.

Déjeuner.

Visite de la cathédrale du Saint-Sauveur. Cette imposante cathédrale est la plus grande église orthodoxe jamais construite. Érigée en l’honneur de la victoire russe face aux troupes de Napoléon, elle ne fut terminée qu’en 1883, à l’occasion du couronnement du Tsar Alexandre III. De style néo-byzantin sur les plans et néo-classique dans sa construction, on trouve, en guise d’ornements, des représentations de batailles notamment contre les troupes napoléoniennes, le tout en marbre de Carrare. Staline ordonna qu’on la dynamite en 1931 afin d’y ériger le futur « Palais des Soviets ». Ce projet rapidement abandonné, c’est la plus grande piscine du monde qui a été construite dans le trou béant qui resta suite à la démolition. Après la chute du communisme, la cathédrale a été reconstruite conformément au modèle original. Son inauguration, en l’an 2000, coïncide avec la canonisation du dernier tsar et de sa famille, assassinés pendant la révolution bolchévique.

Visite du quartier “Octobre Rouge”. La légendaire fabrique de chocolat « Octobre Rouge » fut construite en 1862 sur les rives de la Moskova. Elle fut fondée par Von Einem, un entrepreneur allemand et elle se développa rapidement : le célèbre bâtiment de briques rouges, situé en face de la Cathédrale de St. Sauveur fut élargi et on lui rajouta des habitations pour les employées, ainsi que des nouveaux sites de production et des bâtiments administratifs. Il devint une icône de Moscou, avec son parfum de chocolat embaumant le centre de la capitale. La société fut même nommée fournisseur officiel de la famille impériale. Après la révolution, les communistes exproprièrent l’usine et lui donnèrent son nom actuel en 1922. Mais la société continua son développement et survit même à la démolition de sa cathédrale voisine ; elle devint un important fournisseur de l’Armée Rouge, et pendant la Seconde Guerre Mondiale ses chocolats firent partie des rations militaires des soldats, pilotes et sous-mariniers soviétiques. Octobre Rouge traversa le temps des Tsars, le régime soviétique et la Perestroïka en pleine forme. La société se développa à tel point, que sa production dut être transférée dans un autre site, plus grand, loin du centre-ville. L’usine resta vide, vouée à la démolition, des appartements de luxe devant être construits à sa place. Mais le développeur choisit de la laisser intacte et de louer ces espaces. En 2008, Maria Baïbakova remplaça les vieilles lignes de production de chocolat par une première galerie d’art moderne, qui connut un franc succès. Le quartier devint un aimant pour des artistes, dessinateurs, publicistes et créateurs et, en 2009, eut lieu ici la 3e Biennale d’Art Contemporain de Moscou. Aujourd’hui, le quartier accueille aussi l’Institut de Design Strelka et le Centre Photographique Frères Lumière, entre autres : il abrite aussi des nombreuses galeries d’art, studios et aussi des terrasses à la mode et des night-clubs huppés. Nous nous promènerons dans le quartier afin d’apprécier sa mutation dans les dernières années et découvrir son nouveau visage.

Promenade dans le quartier Zamoskvoretche. Ce charmant recoin de Moscou se cache à proximité du Kremlin, de l’autre côté de la rivière Moskova. C’est un quartier très différent des autres : ici on peut encore admirer les maisons traditionnelles russes en deux étages, et chaque rue a son église, alors qu’elles furent détruites dans d’autres endroits de la ville par les communistes. Si de l’autre côté du fleuve habitaient les autorités de la ville et la noblesse, ici se sont installés à partir du le XVIIIe siècle artisans et marchands. Après, pendant le XIXe siècle, le quartier a vu l’arrivée d’artistes, poètes et architectes et a assisté à une époque de grande créativité et splendeur. On appréciera des élégantes façades, les petites églises et les beaux palais des XVIIIe et XIXe siècles, dans une atmosphère paisible et accueillante.

Visite de la galerie Tretiakov. Visite de cette incomparable pinacothèque, appelée ainsi en l’honneur de son fondateur Pavel Tretiakov (1832-1898), le célèbre marchand et grand mécène russe du XIXe siècle. Son rêve était de créer un grand musée accessible à tout visiteur sans distinction de classe ou de fortune, avec une grande collection de pièces permettant de comprendre et d’admirer l’histoire de l’Art russe. Le projet devint réalité en 1881 avec l’inauguration de la galerie. Tretiakov fît don de plus de 2000 œuvres de sa collection privée à la ville de Moscou, constituant ainsi l’origine de ce qui est devenu aujourd’hui un impressionnant musée. La galerie abrite plus de 130 000 œuvres d’art créées par des artistes russes, un exceptionnel panorama historique de la peinture russe depuis le XIe siècle jusqu’à nos jours. Son trésor est sa magnifique collection d’icônes, parmi lesquels « la Vierge de Vladimir », que la légende attribue à Saint Luc, et « la Trinité », le chef-d’œuvre d’Andreï Roublev.

Diner à l’hôtel.

JOUR 4 / DIMANCHE : MOSCOU

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Excursion à Serguiev Possad, le “Vatican Russe”, et visite du Monastère. Situé à quelque 70 km au nord-est de Moscou, sur la Route Impériale de l’Anneau d’Or, Serguiev Possad (autrefois appelé Zagorsk) est l’un des hauts-lieux de la spiritualité orthodoxe russe. Sa construction fut commencée en 1340 par Saint-Serge qui établit en ces lieux un monastère-forteresse. Au fil des siècles, le monastère devint l’un des plus importants centres spirituels de la Russie. Nous pourrons y apprécier des éléments caractéristiques de l’architecture militaire des XVe au XVIIIe siècle, période pendant laquelle il connut son plus grand développement. Le monastère de la Trinité de Saint-Serge est encore actif aujourd’hui et fait aussi fonction de séminaire, d’institut théologique, de lieu de pèlerinage, de siège et de résidence du Grand Patriarche de Toutes les Russies, ce qui lui vaut le surnom du « Vatican Russe ». Parmi ses nombreuses églises et cathédrales il ne faut pas manquer la coupole bleue de la Cathédrale de l’Assomption ou la plus importante d’entre elles, la cathédrale de la Dormition. Elle abrite la tombe de Boris Godounov et sa famille ainsi que la copie d’une célèbre icône de la Trinité d’Andrei Roublev, dont l’original se trouve à la galerie Tretiakov de Moscou. Serguiev Possad a été classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.

Déjeuner.

Visite d’Izmaïlovo et de son célèbre marché. Situé à quelques kilomètres de Moscou, Izmaïlovo est un quartier célèbre pour son immense marché aux puces où l’on peut acheter aussi bien des souvenirs et articles modestes, ne coûtant qu’une poignée de kopeks, que des produits raffinés des meilleurs artisans. Outre les traditionnelles poupées russes, on y trouve notamment des bijoux, des souvenirs de l’époque soviétique et aussi de l’artisanat de tout le pays. L’étendue des produits offerts et leurs multiples origines prouvent que l’on est au carrefour de l’Europe et de l’Asie.

Arrêt au Monument aux Conquérants de l’Espace et à l’Allée des Cosmonautes. Située dans le Centre Panrusse des Expositions (VDNKh), l’Allée des Cosmonautes est une large avenue piétonne jalonnée de statues commémoratives des plus grandes personnalités de la conquête spatiale soviétique et russe. À la fin de l’allée, s’élève l’impressionnant Monument des Conquérants de l’Espace, une fusée montant dans l’espace laissant derrière elle un gigantesque panache de fumée. Le monument est haut de 107 m et complètement recouvert de titane. Dans sa base se situe le Musée Commémoratif des Cosmonautes.

Visite du Centre des Expositions VDNKh et sa célèbre architecture soviétique. Visite guidée du Centre des Expositions VDNKh, pour admirer sa célèbre architecture soviétique. Le site fut construit à partir de 1935, en pleine période stalinienne, pour abriter une énorme exposition, sorte de vitrine des exploits de l’Union Soviétique vers le monde. On peut y admirer plusieurs constructions dans l’architecture caractéristique de cette époque, ainsi que des sculptures à la thématique communiste, comme la célèbre « l’Ouvrier et la Kolkhozienne », de Vera Moukhina. Dans le site se trouvent également des avions Toupolev, des fusées spatiales Proton, et même le célèbre Bouran, la copie soviétique de la navette spatiale américaine. C’est un endroit de prédilection des moscovites pour se promener pendant le weekend.

Visite du métro de Moscou. Inauguré le 15 mai 1935 par le pouvoir soviétique comme un symbole de l’avancée technologique et industrielle du système politique, le Métro de Moscou était le « Palais du Peuple ». Les plus importants artistes de l’époque participèrent à sa décoration et utilisèrent des matériaux en provenance de tout le pays, voulant symboliser l’unité des peuples soviétiques. Il est encore aujourd’hui le principal moyen de transport dans la capitale et l’un des plus importants au monde avec 200 km de lignes et 145 stations. Nous visiterons les plus importantes d’entre elles, qui sont luxueusement construites avec plus de 20 variétés de marbres, de granites, d’onyx et décorées de peintures murales, de majoliques, de verrières, de mosaïques…

En option et au choix l’une des deux :

Peinture de sa propre Matriochka, la célèbre poupée russe ou Visite du musée de la Cosmonautique.

Peinture de sa propre Matriochka, la célèbre poupée russe. La Matriochka, plus connue sous le nom de « Poupée Russe », est l’un des plus jolis exemples de l’artisanat populaire russe. Façonner sa propre Matriochka est une tâche difficile et laborieuse. Le bois se travaille avec des outils primitifs et rudimentaires, mais le résultat doit être précis car les poupées s’encastrent les unes dans les autres. Chaque poupée est peinte à la main, ce qui signifie que deux véritables poupées peuvent être très semblables mais jamais identiques. Même la dernière couche de peinture à l’huile est réalisée manuellement. Avec l’aide d’un expert, ça sera à vous de prouver tout votre talent et votre connaissance de l’art populaire russe. A l’issue de la session, chacun pourra emporter sa poupée en souvenir.

Visite du musée de la Cosmonautique. Ce fantastique musée détaille toutes les étapes suivies dans la conquête de l’Espace. Ses collections incluent des objets d’un grand intérêt comme le vrai « Spoutnik », la capsule dans laquelle Gagarine a orbité autour de la Terre, des costumes de cosmonautes, des fusées de propulsion, une reconstruction de la station orbitale « MIR », un véhicule d’exploration lunaire soviétique « Lunakhod » et plusieurs autres parmi 85000 pièces retraçant les programmes spatiaux russe, américain, européen et chinois.

Diner à l’hôtel.

JOUR 5 / LUNDI : moscou (dÉpart)

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Petite promenade guidée dans la rue Arbat (en fonction de l’heure de départ du vol, uniquement si départ après 15h00).

En option : Déjeuner (uniquement si vol après 17h00)

Transfert à l’aéroport.

HOTELS

3* Sup. /4*: Ibis Paveletskaya, Ibis Dynamo, Ibis Oktyabrskoye Pole, ou similaire

4* Sup. : Holiday Inn, Renaissance, Radisson, Novotel, Azimut, Borodino, ou similaire