Vologda

Vologda fut fondée en 1147, au même temps que Moscou. Elle fut une possession de la République de Novgorod, puis du Grand-Duché de Moscou. La ville est située dans le Nord de la Russie européenne, entre Moscou, St. Pétersbourg et la Mer Blanche. À cause de sa position privilégiée au carrefour des voies de communication fluviales du Nord de la Russie, Vologda grandit comme une prospère ville marchande. Après l’établissement de la Compagnie de Moscovie, qui avait le monopole du commerce entre l’Angleterre et la Russie à travers le port maritime d’Arkhangelsk sur la Mer Blanche, Vologda se développa encore davantage. Pendant le règne du tsar Ivan IV le Terrible, la ville devint même la capitale de la Russie pendant quelques années, entre 1565 et 1571. Pendant cette période furent construits ses monuments les plus importants, comme le Kremlin. Après la fondation de St. Pétersbourg, lorsque le commerce extérieur russe se tourna vers la mer Baltique au détriment de la mer Blanche, Vologda déclina rapidement. Aujourd’hui c’est une jolie et paisible ville provinciale et elle présente plusieurs sites d’intérêt. De plus, Vologda est considérée la capitale de la dentelle en Russie, dès le début du XIXe siècle.

Tour panoramique de Vologda. Nous découvrirons l’architecture de cette ville du Nord, où se côtoient les bâtiments en bois, brique et pierre. Mais sans doute ce qui fait la renommée de l’architecture de Vologda sont ses constructions en bois, réalisées par des architectes locaux qui gagnèrent une réputation bien méritée partout en Russie. Vous serez surpris par la quantité de bâtiments en bois et la variété des styles, du classicisme aux plus modernes.

Visite du Kremlin de Vologda. Le Kremlin a été bâti sur une colline dominant la rivière Vologda par Ivan IV le Terrible en 1565. Il fit de Vologda la capitale de son nouveau système politique, appelé Opritchnina, et donc la capitale de la Russie. La construction du Kremlin fut complétée en 1566. Sa muraille fut démantelée au XIXe siècle, mais la plupart de ses bâtiments intérieurs restèrent intacts. Nous admirerons l’église-porte de l’Exaltation, la cathédrale de la Résurrection, la maison-église de la Nativité, la Résidence Zolotoy (Doré), le Bâtiment Gavrilovsky, le Bâtiment Simonovsky – la Maison des Évêques– et la magnifique cathédrale de Ste. Sophie avec son imposant clocher.

Visite de la cathédrale de Sainte-Sophie. Située à l’intérieur du Kremlin de Vologda, la cathédrale a été construite juste après celui-ci, en 1568. Elle domine le paysage architectural du Kremlin. Ivan IV le Terrible abandonna Vologda en tant que capitale de Russie et retourna à Moscou en 1571. Il laissa la nouvelle cathédrale incomplète et, même si elle fut complétée 18 ans plus tard par son successeur, elle manqua de décoration et d’ornements, présentant un aspect austère et sobre. Certaines de ses décorations actuelles lui furent ajoutées des siècles plus tard : une collection de fresques (XVIIe siècle) et l’iconostase (XVIIIe siècle).

Visite du monastère Spaso-Prilutsky. Il fut fondé en 1371 sur les rives de la Vologda par Dimitri Prilutsky, abbé du monastère Nikolsky à Pereslavl-Zalesski. Le monastère fut rapidement mis sous la protection des souverains moscovites, qui voulaient accélérer leur expansion dans le Grand Nord russe. Sa cathédrale du Saint-Sauveur, de 1537, est le plus ancien bâtiment de Vologda en pierre. Après les assauts des armées polonaises au début du XVIIe siècle, le monastère fut lourdement fortifié. Pendant l’invasion napoléonienne, la plupart des trésors de Moscou furent transférés dans ce monastère. Dans son intérieur, nous pourrons admirer plusieurs autres bâtiments : l’église de la Présentation (1623), l’église de la Toussaint (1721), l’église de Sainte-Catherine (1830), et l’église en bois de l’Assomption, l’une des plus anciennes églises en bois de Russie, transférée ici depuis son emplacement originel dans un autre monastère.

Visite du Musée de la Dentelle. Vologda est considérée la capitale russe de la dentelle depuis le début du XIXe siècle. En 1893 il y avait à Vologda 4000 artisans de dentelle reconnus. Leur réputation était connue partout en Russie et mémé à l’étranger : en 1937 des maîtres denteliers de Vologda gagnèrent la médaille d’or à l’exposition de Paris, et en 1958 à celle de Bruxelles. En 2012 fut inauguré le Musée de la Dentelle à Vologda. Il est situé dans le centre-ville, dans un bâtiment du début du XIXe siècle. Les expositions sont dédiées au développement de cet artisanat traditionnel dans la région de Vologda et aux tendances de la dentelle partout dans le monde, du XIXe au XXIe siècle. Il y a des salles dédiées aux principaux centres européens de production de dentelle : France, Allemagne, Pologne, Slovaquie et Espagne. Une autre partie du musée nous raconte les origines de la dentelle lorsqu’elle est née aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le musée contient, en plus des expositions, une école de dentelle et une boutique.