Vladimir

Berceau de la Russie actuelle, origine de son histoire avec la ville voisine de Souzdal, Vladimir possède un grand patrimoine culturel. Les lieus étaient habités depuis le Paléolithique : le site préhistorique de Sounguir a plus de 25.000 ans d’ancienneté. La ville de Vladimir comme nous la connaissons aujourd’hui a été fondée en 1109 par le prince de Kiev Vladimir Monomaque, même si des études en cours situent sa fondation en 990, par Vladimir le Grand, le père de l’orthodoxie russe. La ville atteignit son plus grand développement sous le prince Andrei Bogolyoubsky, qui fit de Vladimir la capitale de sa principauté de Vladimir-Souzdal, en devenant la ville la plus importante de Russie depuis 1157 jusqu’à l’invasion des Mongols en 1238. À partir de ce moment, la ville a commencé une lente décadence en faveur de Moscou. Elle a été encore le siège de l’église orthodoxe russe jusqu’en 1325 et les Grands Princes de Russie ont été couronnés a Vladimir jusqu’en 1432. Le déclin de la ville a contribué à préserver ses monuments médiévaux. Vladimir est une des villes de l’Anneau d’Or, et a été inscrite au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.

Tour panoramique de Vladimir. La plupart des monuments de Vladimir ont été construits pendant son époque de splendeur par des architectes et artisans si bien russes qu’étrangers. Nous ferons un parcours dans le centre-ville afin de découvrir les principaux sites dont la Porte Dorée. Elle a été érigée en 1158 en tant qu’entrée principale de la ville, en faisant partie de ses murailles du XIIe siècle. Elle est couronnée par une petite église dédiée à la Déposition de la Sainte Robe. Anciennement, elle était recouverte de plaques d’or.

Visite de la cathédrale de l’Assomption (Dormition), construite par le prince Andrei Bogolyubsky –qui est inhumé ici- dans l’ancien Kremlin de Vladimir. Elle était censée être le centre de l’Église de Russie. Ses peintures se trouvent parmi les plus belles de l’art russe. Après que les fresques originales de ses murs furent détruites par les mongols en 1238, des nouvelles furent peintes par le grand maître Andreï Roublev en 1408. En 1174 on lui a ajouté une belle iconostase baroque. Elle est considérée l’un des plus importants monuments de Russie et a inspiré des nombreuses autres églises et cathédrales tout au long du pays, en commençant par sa cathédrale homonyme dans le Kremlin de Moscou.

Visite de la cathédrale de Saint-Dimitri. Édifiée en 1194 comme une église royale pour le prince Vsevolod III, son trésor est l’ensemble de bas-reliefs en pierre taillée dans sa façade, dédiés au Roi David, Alexandre le Grand et Samson ; ainsi que les fresques du XIIe siècle dans son intérieur, consacrées au Jugement Dernier.