Valdaï

Cette charmante petite ville est située dans un environnement privilégié, au bord du Lac Valdaï et au milieu du Parc National Valdaï, classé Reserve de la Biosphère par l’UNESCO. Le Parc National comprend 76 lacs éparpillés dans les merveilleux paysages des Hauts du Valdaï, seule élévation dans les vastes plaines qui s’étendent entre Moscou et St. Pétersbourg. Ici naissent quelques-uns des plus importants fleuves d’Europe, comme le Dniepr, la Volga ou la Daugava. Ses forêts de bouleaux, sapins et épicéas sont peuplées d’une nombreuse faune, incluant l’élan et l’ours brun. Depuis le XVIIIe siècle les parages étaient très appréciés des élites russes, qui y construisirent des nombreux manoirs. Même aujourd’hui, le président russe dispose d’une résidence d’été au bord du lac Valdaï, à proximité de la ville. Valdaï possède quelques monuments notables, comme l’église de la Présentation et son véritable joyau, le monastère Iversky, situé sur une ile au milieu du lac.

Visite du monastère Iversky. Ce bijou architectural se trouve sur une petite île au milieu du lac Valdaï, à proximité de la ville de Valdaï. Le monastère orthodoxe fut fondé en 1653 par le patriarche Nikon. Il devint l’un des monastères les plus riches de Russie, possédant des énormes extensions de terres. Il était aussi un centre spirituel et culturel de premier ordre, et fut même le deuxième endroit en Russie à imprimer des livres, après la maison d’impression du Tsar à Moscou. Dans le XVIIIe siècle, après la fondation de St. Pétersbourg, le monastère fut mis sous contrôle du monastère Alexandre Nevsky, dans la nouvelle capitale, et ses principaux trésors durent y être transférés. Les Bolcheviques fermèrent le monastère en 1927 et pillèrent une bonne partie de ses richesses, y compris la principale icone, qui disparaîtra pour toujours. Le monastère a été rouvert en 1991, et a été restaure dans son splendeur d’antan. Dans son intérieur nous pourrons voir son plus ancien bâtiment, la cathédrale de l’Assomption (1656), ainsi que la cathédrale de l’Épiphanie, l’église de l’Archange Michel, et la Tour de St. Michel.