AURORES BOREALES DANS L’ARCTIQUE RUSSE, MOURMANSK – MOSCOU 7 JOURS / 6 NUITS

  • JOUR 1 / MARDI: MOURMANSK (ARRIVÉE)

    • Arrivée à Mourmansk
    • Transfert à l’hôtel. Logement
  • JOUR 2 / MERCREDI: MOURMANSK

    • Petit-déjeuner
    • Visite panoramique de Mourmansk
    • Visite du Musée Régional des Arts et Traditions Locales
    • Déjeuner
    • Visite du brise-glace atomique « Lénine »
    • Fin d’après-midi libre dans le centre-ville
    • En option : Visite de l’Oceanarium de Mourmansk
    • Dîner à l’hôtel
    • Sortie nocturne pour essayer de repérer les Aurores Boréales, avec un shot de vraie vodka russe*
  • JOUR 3 / JEUDI: MOURMANSK – HAMEAU SAMI – LAC IMANDRA – KIROVSK

    • Petit-déjeuner
    • Route vers le sud, à travers de vastes étendues de toundra et taïga
    • Visite de « Saami City » et petite promenade en traîneau tiré par des rennes
    • Continuation à travers la péninsule de Kola vers le Lac Imandra
    • Déjeuner
    • Arrêt-sur le Lac Imandra et petite promenade en traîneau tiré par des huskies
    • En option : Barbecue russe typique à base de « chachlik » et « banya » (sauna russe) dans une « izba » traditionnelle en rondins en bois au bord du Lac Imandra
    • Arrivée à Kirovsk
    • Visite « Snow Village » à Kirovsk
    • Descente en « vatrouchki » (traîneau gonflable)
    • Transfert à l’hôtel. Logement
    • Dîner à l’hôtel
    • Sortie nocturne pour essayer de repérer les Aurores Boréales, avec un shot de vraie vodka russe*
  • JOUR 4 / VENDREDI: KIROVSK – MOURMANSK – MOSCOU

    • Petit-déjeuner
    • Safari motoneige dans les montagnes Khibiny (2h*)
    • Retour à Kirovsk
    • Déjeuner
    • Départ vers Mourmansk
    • Transfert à l’aéroport
    • Vol à Moscou (non inclus)
    • Arrivée à Moscou
    • Transfert à l’hôtel. Logement
    • Dîner à l’hôtel (en fonction de l’heure d’arrivée, le dîner pourrait être servi comme panier-repas)
  • JOUR 5 / SAMEDI: MOSCOU

    • Petit-déjeuner
    • Tour panoramique complet de Moscou
    • Visite du marché local
    • Arrêt pour un shot de vraie vodka russe
    • Déjeuner
    • Tour à pied du centre historique, quartier Place Rouge
    • Visite extérieure de la cathédrale Saint-Basile
    • Visite du Kremlin et ses Cathédrales
    • Visite du Métro de Moscou
    • Dîner à l’hôtel
    • En Option : Visite nocturne de Moscou
  • JOUR 6 / DIMANCHE: MOSCOU – SERGUIEV POSSAD – MOSCOU

    • Petit-déjeuner
    • Excursion à Serguiev Posad, le “Vatican Russe”, et visite du Monastère
    • Retour à Moscou
    • Déjeuner
    • Arrêt au Monument aux Conquérants de l’Espace et à l’Allée des Cosmonautes
    • En Option : Visite du musée de la Cosmonautique Russe
    • Dîner à l’hôtel
    • En option : Diner d’adieu au restaurant avec animation (incluant 15 cl du vin et 5 cl de la vodka)
  • JOUR 7 / MOSCOU (DÉPART)

    • Petit-déjeuner
    • Transfert à l’aéroport
    • En option, en fonction de l’heure de départ du vol, uniquement si départ après 16h00 : Petite promenade dans la rue Arbat, Visite de la cathédrale du Saint-Sauveur

PROGRAMME DETAILLE

JOUR 1 / MARDI: MOURMANSK (ARRIVÉE)

Arrivée à Mourmansk.

L’Arctique russe. L’Arctique russe en général et la péninsule de Kola en particulier est une région éloignée. Elle était fermée pendant l’ère soviétique, lorsqu’elle s’est développée comme un centre minier et militaire de premier ordre. Elle ne s’est ouverte au tourisme que tout récemment et présente encore des carences logiques : Des infrastructures obsolètes et parfois en mauvais état, des structures d’accueil qui commencent juste à se développer, avec des hôtels aux standards inférieurs à la normale dans d’autres régions du pays … Le voyageur doit en tenir compte et ajuster ses attentes en conséquence. Cependant, la beauté et l’immensité de ses espaces compensent ces inconvénients.

Mourmansk. Mourmansk est la porte d’entrée la plus accessible à l’Arctique et la Laponie russes. Avec ses 300.000 habitants, c’est la plus grande ville du monde au nord du cercle polaire. Elle est située au fond d’un fjord navigable en mer de Barents, et c’est l’un des plus importants ports de pêche, commerciaux et militaires de la Russie. Elle est reliée au reste du pays par la route et le rail, ainsi que moyennant plusieurs vols quotidiens à Moscou (1500 km) et Saint-Pétersbourg (1000 km). Depuis des siècles, les Russes appelaient cette côte « Côte de Mourman » ; le mot « Mourman » signifiant « norvégien » (norman) en russe ancien. A partir du XIIe siècle, la République de Novgorod, le plus important État russe à l’époque, envoyé des colons sur les rives de la mer Blanche et de l’Arctique. Ces colons, appelés « Pomors » (« maritimes »), ont été les premiers russes à s’installer en permanence dans la région de Mourmansk. A partir du XVIe siècle, la Russie renforce sa position dans cette région face à la Suède et à la Norvège ; elle construit plusieurs forts et la petite ville de Kola, à 12 km au sud de l’actuel Mourmansk. En 1916 Mourmansk a été fondée comme « Romanov sur Mourman », en l’honneur à la dynastie impériale russe, et a remplacé Kola comme capitale régionale. Ce fut la dernière ville russe fondée avant la révolution communiste. Elle est située sur les berges du fjord, dans une zone de collines et de lacs. À partir d’ici, on peut accéder facilement à tous les principaux points d’intérêt de la région. En raison de sa latitude, dans l’extrême Nord de l’Europe, Mourmansk est un endroit idéal pour essayer d’observer les aurores boréales. Pendant l’hiver, entre le 2 Décembre et le 10 Janvier, Mourmansk plonge dans la « Nuit Polaire », avec 40 journées de nuit ininterrompue. Le climat de Mourmansk est modéré par le Courant du Golfe (« Gulf Stream »), ce qui rend les températures un peu plus modérées que dans les régions de l’intérieur de la Laponie comme Rovaniemi ou Ivalo. Le fjord de Mourmansk reste naturellement libre de glaces pendant toute l’année.

Transfert à l’hôtel.

Logement.

JOUR 2 / MERCREDI: MOURMANSK

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Visite panoramique de Mourmansk. La ville se trouve sur les berges du Fjord de Mourmansk, s’étendant du Nord au Sud le long d’environ 20 km. Elle a été construite sur les collines surplombant le fjord, nous pourrons donc profiter de vues panoramiques dans des différents endroits le long de notre parcours. La plupart des monuments que nous verrons sont liés au caractère de Mourmansk en tant que port de pêche et militaire, ainsi qu`à son rôle important dans les deux guerres mondiales, en particulier pendant la Seconde Guerre Mondiale, au cours de laquelle la ville a héroïquement résisté à plusieurs attaques allemandes et a été l’un des principaux points d’entrée de l’aide militaire alliée à l’Union soviétique.

Nous commencerons dans le cœur de la ville, dans la Place des Cinq Coins, juste à côté du Parc Central, où se trouve le curieux Monument à la Morue, principal produit de la flotte de pêche de Mourmansk. À l’intersection de l’avenue Lénine et de la rue Karl Marx se trouvent deux des bâtiments les plus importants de la ville, la Mairie et le Musée Régional des Arts et Traditions Locales, le premier bâtiment en pierre à Mourmansk. Nous passerons ensuite devant le Monument aux Patriarches Cyrille et Méthode, qui introduisirent l’écriture en Russie avec la création de l’alphabet cyrillique. Nous passerons devant la Cour de Justice et la Maison de la Culture, et nous continuerons le long de l’avenue Lénine, où nous pourrons admirer des nombreux exemples d’architecture stalinienne. Nous verrons ensuite le Théâtre Dramatique, près du Monument aux Gardes-Frontières de l’Arctique. Nous remonterons l’Avenue du Lieutenant Schmidt, en passant devant le Monument aux Marins et Navires de la Flotte, la Gare Centrale et la zone sportive, avec le Palais des Glaces, le Stade Central et la piscine communale. Après un arrêt devant le Monument aux Explorateurs de l’Arctique, nous monterons sur la colline voisine où se trouvent quelques-uns des principaux monuments de la ville : L’église orthodoxe du Saint-Sauveur-sur–les Eaux, le mémorial aux Marins morts en temps de paix, et l’émouvant monument aux Sous-mariniers du « Koursk », avec la tourelle du sous-marin nucléaire tristement célèbre qui a coulé en 2000 dans les eaux de la mer de Barents, tuant ses 118 membres d’équipage. Il était basé dans l’une des installations militaires près de Mourmansk. D’ici, nous pourrons profiter d’un beau panorama de la ville. Nous continuerons autour du Lac Semenovskoïe où se trouve la statue du célèbre chat « Semyon » perdu par ses propriétaires en 1987 lors d’un voyage à Moscou et qui a parcouru pendant 6 ans les 1800 km qui le séparaient de Mourmansk pour rentrer chez lui… Nous arriverons ensuite à l’un des points les plus hauts de la ville, le Monument aux Défenseurs de l’Arctique Russe pendant la Seconde Guerre Mondiale, une impressionnante statue d’un soldat soviétique de près de 40 m de haut, mieux connu sous le surnom de « Aliocha », diminutif d’Alexeï. Ici se trouve aussi la Flamme au Soldat Inconnu. Nous pourrons admirer une vue spectaculaire sur la ville, son port, le Fjord de Mourmansk et ses environs. Après avoir passé devant la statue de la Femme qui Attend, dédiée aux épouses des marins, nous nous rendrons dans les faubourgs de la ville pour voir l’église orthodoxe de Tous les Saints, l’une des plus remarquables de Mourmansk, avant de gagner le pont sur la Baie de Kola, où nous aurons encore une belle vue sur la ville et son fjord. Nous rentrerons ensuite au centre.

Visite du Musée Régional des Arts et Traditions Locales. Cet intéressant musée occupe le premier bâtiment en pierre à Mourmansk. Ici nous découvrirons beaucoup de faits intéressants sur la région : Les colonies originales, les conditions difficiles des premiers jours, les explorations arctiques … Nous apprendrons sur les premiers colons russes, le « Pomors » et sur les habitants d’origine de la région, les Sami. Nous verrons de nombreux objets utilisés dans leur vie quotidienne, nous connaitrons la flore et la faune de l’Arctique ; nous découvrirons l’importance de la pêche et du développement minier à Mourmansk. Nous saurons comment la ville a été affectée par la Seconde Guerre Mondiale, et bien d’autres choses. Un must pour nous plonger dans la ville et sa région.

Déjeuner.

Visite du brise-glace atomique « Lénine ». Pendant les nombreuses expéditions dans l’Arctique russe, vers les différentes bases et colonies de peuplement situées dans l’extrémité Nord du pays, les Russes ont clairement vu la nécessité de prolonger l’autonomie de leurs bateaux. Les brise-glaces consomment beaucoup d’énergie, en raison de la puissance dont ils ont besoin pour briser la coque de glace. Sur un brise-glace traditionnel diesel l’autonomie atteint un maximum de 40 jours, même en transportant 70% de son poids en carburant. L’Union Soviétique a donc décidé de construire le premier brise-glace à propulsion nucléaire au monde : Le « Lénine » a été produit dans les chantiers navals de Saint-Pétersbourg. Lancé en 1957, il a été finalisé en 1959. Il était alimenté par 3 réacteurs nucléaires, qui ont ensuite été remplacés par 2 d’un type plus avancé et plus sûr. Le « Lénine » avait une autonomie d’un an, avec une puissance de 45.000 chevaux. En 1989, il a été retiré du service, après avoir parcouru près de 600.000 miles nautiques (un million de kilomètres) dans les glaces de l’Arctique. Après toutes ces années de bons et loyaux services, il fonctionne aujourd’hui comme musée dans la ville de Mourmansk, où se trouve « Atomflot », le quartier général de la flotte russe de brise-glaces nucléaires, la seule dans le monde. Pendant notre visite du « Lénine » nous pourrons voir les différentes pièces du navire, adapté à un équipage qui devait passer de longues périodes en autonomie totale, sans contact avec l’extérieur : Cantine, cinéma, un petit hôpital, les cabines, la salle des cartes, la passerelle du commandant et, bien sûr, la pièce où se trouvent les réacteurs nucléaires, aujourd’hui désactivés.

Fin d’après-midi libre dans le centre-ville.

En option : Visite de l’Oceanarium de Mourmansk.

Dîner à l’hôtel.

Sortie nocturne pour essayer de repérer les Aurores Boréales, avec un shot de vraie vodka russe. Les Aurores Boréales constituent l’un des plus grandioses spectacles qui nous sont donnés par la nature. Le ciel nocturne est illuminé dans un ballet féerique de lumières multicolores qui semblent danser devant nos yeux. C’est un phénomène créé par l’arrivée de particules solaires chargées d’énergie, et leur collision avec notre champ magnétique et avec les gaz présents dans l’atmosphère de la Terre. Ceci crée un spectacle impressionnant de lumières dansantes dont les formes changent capricieusement dans le ciel nocturne. Pour essayer d’apercevoir les aurores boréales dans les meilleures conditions, il faut quitter les quartiers urbains éclairés et se diriger vers les zones rurales, de préférence au sommet d’une colline pour profiter d’une meilleure vue. La région de Mourmansk est l’une des parties du monde les plus favorables à l’observation des aurores boréales pour les raisons suivantes : Elle est située très au nord, environ 300 km au-dessus du cercle polaire ; les températures, bien que froides, sont modérées par le Courant du Golf, et Mourmansk bénéficie de plus de jours clairs que d’autres villes sur la même latitude. Mourmansk est situé dans la région de la planète dite l’« Ovale des Aurores », où il est plus facile de voir le phénomène. Dans la région de Mourmansk on peut voir les aurores entre la fin septembre et le mois d’avril.

IMPORTANT : Les aurores boréales sont un phénomène de la nature qui ne se produit pas tous les jours et qu’il est presque impossible de prévoir à l’avance. Même lorsque le phénomène se produit, il est nécessaire que le ciel soit clair, car en cas de couverture nuageuse épaisse, les aurores ne peuvent pas être vues. Tout ceci est en dehors de notre contrôle. En conséquence, même si nous faisons tout notre possible pour que les voyageurs puissent profiter des aurores boréales pendant leur voyage, dans le cadre des activités et horaires prévus, en aucun cas nous ne pouvons garantir l’observation des aurores boréales pendant le voyage. Bien évidemment, la non-observation d’aurores boréales pendant le voyage ne donnera droit à aucune réduction ou remboursement.

Départ de l’hôtel à 21h00, retour à l’hôtel à minuit environ. Temps de parcours : 1h 30 minutes aller-retour. Temps d’observation : environ 1h et 30 minutes.

Les délais indiqués peuvent varier et être raccourcis, et la sortie pourrait même être suspendue si les conditions météorologiques empêchaient de façon définitive l’observation d’aurores boréales (par exemple, en cas de brouillard, tempête de neige, etc.). Ceci ne donnerait droit à aucun remboursement.

 JOUR 3 / JEUDI: MOURMANSK – HAMEAU SAMI – LAC IMANDRA – KIROVSK

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Route vers le sud, à travers de vastes étendues de toundra et taïga.

Visite de « Saami City » et petite promenade en traîneau tiré par des rennes. Saami City se trouve à environ 110 km au sud de Mourmansk, dans la zone centrale de la péninsule de Kola, au milieu d’une contrée d’anciens peuplements des Sami. Il reste très peu de descendants des Sami qui habitaient originellement cette région, et aujourd’hui nous aurons l’occasion de rencontrer l’un d’entre eux. Il nous montrera de vieilles photos et nous racontera des histoires, des anecdotes et des traditions. On pourra voir les bâtiments et les symboles religieux des Sami, et rencontrer leurs compagnons inséparables, les rennes et huskies. Nous aurons la chance de faire une petite promenade (5-10 min) en traîneau tiré par des rennes (4 personnes par traîneau) et puis de nous réchauffer avec une soupe traditionnelle.

Continuation à travers la péninsule de Kola vers le Lac Imandra, en contournant le Parc National de la Laponie russe. Nous traverserons des paysages d’une beauté indescriptible. Sur le chemin, nous allons également apercevoir certains des principaux centres industriels et miniers dans la région, comme Olenegorsk et Montchegorsk.

Déjeuner.

Arrêt-sur le Lac Imandra et petite promenade en traîneau tiré par des huskies. Le Lac Imandra est le deuxième le plus grand lac de la région arctique en Europe, et le plus grand en Laponie russe. Son littoral dessine des formes capricieuses, créant de nombreuses baies, recoins et îlots. Il a une profondeur maximale de 67 mètres, 850 km2 de superficie, et se trouve à environ 150 km au sud de Mourmansk. Ses eaux sont transparentes et la pêche y est très abondante. Nous nous rendrons à une petite ferme des célèbres chiens russes « huskies », spécialement entrainés et adaptés aux difficiles conditions polaires. Nous pourrons profiter d’une petite randonnée (15 min) en traîneau tiré par des huskies sur les eaux glacées du lac Imandra et nous nous réchaufferons ensuite avec de la vraie vodka russe accompagné des typiques « zakouskis ».

Sur le traîneau vous aurez des couvertures, mais vous devez apporter des vêtements chauds. Il y aura un passager par traineau, en plus du « musher » ou guide, qui parle russe et parfois l’anglais.

En cas d’impossibilité de faire la randonnée en traineau tiré par des huskies par des conditions météorologiques, il sera remboursé le montant de l’activité. Si le trajet a commencé, et doit être raccourci ou annulé par une aggravation soudaine des conditions météorologiques ou d’autres circonstances, urgences, etc., aucun remboursement ne sera effectué. En cas de désistement volontaire à tout moment (avant ou pendant le trajet) il n’y aura aucun remboursement.

En option :

Barbecue russe typique à base de « chachlik » et « banya » (sauna russe) dans une « izba » traditionnelle en rondins en bois. Avant ou après notre promenade en traîneau, nous profiterons d’une réconfortante « banya », la sauna russe à la vapeur, dans une cabane traditionnelle en rondins de bois, ce qui stimulera notre circulation avec de petits fouettés avec des branches de bouleau. Après la « banya », nous reprendrons nos forces avec une barbecue russe à base des brochettes typiques « chachliks », l’arrosant avec la boisson russe par excellence : le rafraichissant « Mors » à base de jus de baies du bois, et avec l’authentique vodka russe.

Arrêt à Apatity. Situé entre le lac Imandra et les montagnes Khibiny, Apatity doit son nom à l’apatite, un minéral que l’on trouve dans des grandes concentrations dans cette région. Apatity a été fondée en 1926 avec seulement 7 personnes, mais bientôt sont arrivés beaucoup de « koulaks », des anciens propriétaires terriens dépossédés et persécutés pendant la révolution communiste, qui ont été les premiers colons. Apatity a connu une explosion démographique à partir de 1935 avec la découverte des grands gisements et le développement de l’extraction minière. En 1966 elle a obtenu le statut officiel de ville. Apatity est le premier centre scientifique mondial dans la région arctique. Situé à environ 100 km au nord du cercle polaire, la ville abrite des institutions de recherche importantes dans des divers domaines tels que la géophysique, les mines, la chimie, l’économie, les mathématiques, la technologie des minéraux, la botanique polaire, le développement humain des régions polaires, etc. Aujourd’hui, avec 55.000 habitants, Apatity et est la deuxième ville la plus peuplée de la région de Mourmansk.

Arrivée à Kirovsk.

Kirovsk. La petite ville de Kirovsk est située à 350 m de hauteur, au pied même des montagnes Khibiny. Elle compte environ 30 000 habitants, répartis en trois quartiers différents et séparés. Elle a été fondée en 1929 et est aujourd’hui un curieux mélange de communauté minière et de centre sportif et de tourisme d’aventure. Kirovsk a la plus grande station de ski dans le nord de la Russie, avec 6 pistes certifiées par la FIS, une cote maximale de 1.050 mètres et un dénivelé de près de 700 mètres. À partir de Kirovsk se font de nombreuses expéditions de ski de fond, trekking, et motoneige, dans les montagnes Khibiny, ainsi que dans d’autres sites et parcs nationaux dans la région de Mourmansk et de la Carélie voisine. A l’entrée du village, nous pourrons voir l’Église orthodoxe de l’image de Saint-Sauveur, avec ses briques en couleur rouge vif et ses dômes dorés.

Les montagnes Khibiny. Les montagnes Khibiny s’élèvent jusqu’à 1200 mètres, dans une région d’indescriptible beauté ou les lacs et fleuves s’entrelacent au milieu des forets épais, le royaume de la Taïga. Elles constituent la seule grande chaîne montagneuse dans la région de Mourmansk. Malgré leur météo parfois hostile et leur nature sauvage, elles sont idéales pour des activités telles que le ski, la randonnée, et en particulier les safaris en motoneige : En raison de la hauteur des Khibiny, on peut y faire des safaris jusqu’au mois de mai. Et les paysage de montagne offrent un cadre encore plus spectaculaire que les lacs gelés ou les pistes dans le forez. À partir de 400 m de hauteur les forêts de la Taïga cèdent devant la désolation de la Toundra, un décor inoubliable.

Visite du « Village de Neige » à Kirovsk. Depuis 2008, chaque année est créée à partir de zéro cet impressionnant ouvrage, entièrement creusé dans la neige et la glace par 20 artistes en provenance de la Russie et des pays voisins. Il s’agit de la plus grande structure sculptée dans la neige au monde et se compose de plus de 20 chambres et de nombreux couloirs qui les relient s’étendant sur plus de 2000 mètres carrés. Chaque année il est consacré à un thème différent. Nous pourrons parcourir les halls où les artistes ont sculpté des beaux filigranes et des sublimes décorations, rehaussées par les jeux de lumières et couleurs.

Descente en « vatrouchki » (traîneaux gonflables). Nous aurons l’occasion de pratiquer un passe-temps que tous les Russes adorent depuis leur enfance : Descendre une petite cote sur des « vatrouchki » (beignets), une sorte de flotteurs gonflables qui glissent à toute vitesse sur la neige et la glace.

Transfert à l’hôtel.

Logement.

Dîner à l’hôtel.

Sortie nocturne à la recherche des Aurores Boréales, avec un shot de vraie vodka russe. Les montagnes Khibiny sont un cadre féerique pour essayer d’observer les aurores boréales. Nous quitterons le village en autocar, puis nous ferons une randonnée à pied d’environ 30 minutes à travers une large piste pour atteindre une ample vallée lovée entre les montagnes.

IMPORTANT : Les aurores boréales sont un phénomène de la nature qui ne se produit pas tous les jours et qu’il est presque impossible de prévoir à l’avance. Même lorsque le phénomène se produit, il est nécessaire que le ciel soit clair, car en cas de couverture nuageuse épaisse les aurores ne peuvent pas être vues. Tout ceci est en dehors de notre contrôle. En conséquence, même si nous faisons tout notre possible pour que les voyageurs puissent profiter des aurores boréales pendant leur voyage, dans le cadre des activités et horaires prévus, en aucun cas nous ne pouvons garantir l’observation des aurores boréales pendant le voyage. Bien évidemment, la non-observation d’Aurores Boréales pendant le voyage ne donnera droit à aucune réduction ou remboursement.

Départ de l’hôtel à 22h00, retour à l’hôtel à minuit environ. Temps de parcours : 1 heure aller-retour. Temps d’observation : environ 1 heure.

Les délais indiqués peuvent varier et être raccourcis, et la sortie pourrait même être suspendue si les conditions météorologiques empêchaient de façon définitive l’observation d’aurores boréales (par exemple, en cas de brouillard, tempête de neige, etc.). Ceci ne donnerait droit à aucun remboursement.

 JOUR 4VENDREDI : KIROVSK – MOURMANSK – MOSCOU

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Safari motoneige dans les montagnes Khibiny. Les montagnes Khibiny, avec leur relief spectaculaire et leurs belles vallées, offrent un cadre unique pour des safaris en motoneige. En plus, en raison de leur hauteur, ici on peut effectuer des safaris habituellement jusqu’au mois de mai. Nous partirons de la lisière du village en parcourant une vallée, vers le cœur du massif, pour atteindre un col battu par le vent devant un lac de montagne gelé.

Nous nous changerons de vêtements dans la base des motoneiges, où nous recevrons tout l’équipement nécessaire, ainsi que les instructions basiques de conduite en motoneige et les règles à suivre pendant le safari, qui seront traduits pour nous par notre guide. Ensuite, nous nous diviserons en groupes d’environ 6 motoneiges chacun, chaque groupe accompagné d’un instructeur (parlant russe ou anglais).

Dans chaque motoneige voyageront deux personnes, dont l’une conduit la motoneige, transportant un passager derrière. Les deux personnes se relaient à la conduite de la motoneige à tour de rôle, suivant les indications de l’instructeur, dans les arrêts faits à cet effet. Le supplément à payer pour être seul à bord de la motoneige est de 60 EUR (seulement sur demande).

Départ de l’hôtel à 08h00, retour à l’hôtel à 12h00. Durée du trajet : environ 1 heure, aller-retour. Durée du safari : environ 2 heures.

Si le safari en motoneige ne pouvait se réaliser par des conditions météorologiques adverses ou pour d’autres circonstances imprévues, le montant de l’activité serait remboursé. Si, une fois le safari commencé, il devait être raccourci par une détérioration des conditions météorologiques ou d’autres circonstances, urgence, etc., aucun remboursement ne serait fait. Tout désistement par un passager par la raison que ce soit et à tout moment (avant ou pendant le safari) ne donnerait droit à aucun remboursement.

Retour à Kirovsk.

Déjeuner.

Départ vers Mourmansk.

Transfert à l’aéroport.

Vol à Moscou (non inclus).

Arrivée à Moscou.

Transfert à l’hôtel.

Logement.

Dîner à l’hôtel (en fonction de l’heure d’arrivée, le dîner pourrait être servi sous forme de panier-repas).

 JOUR 5SAMEDI: MOSCOU

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Tour Panoramique complet de Moscou. Vibrante, moderne et dynamique à l’extrême, la capitale russe est une destination culturelle de premier ordre. Cette trépidante métropole abrite le célèbre Bolchoï et l’impressionnant Kremlin. Des théâtres, salles de concert, boutiques chics, restaurants et clubs à la mode se succèdent sur les rives de la Moskova.

Moscou est la plus grande ville de la Russie et de l’Europe, avec plus de 12 millions d’habitants. Elle a été la capitale de la Russie depuis le XVe siècle, sauf entre 1712 et 1918, ou la capitale fut transférée à St. Pétersbourg. La ville fut fondée au XIIe siècle et le Kremlin, sa forteresse principale, fut érigée en 1156. Moscou gagna rapidement de l’importance et le Duché de Moscou devint la principale entité politique parmi les principautés de la Russie centrale. Ivan III, Grand Prince de Moscou, unifia ces territoires sous son contrôle, libera le centre de la Russie du joug des envahisseurs Tatars et Mongols, agrandit le territoire russe et fut proclamé Grand Prince du Rus, ayant Moscou comme capitale. La ville fut détruite à plusieurs reprises par des troupes étrangères : des Mongols, des Tatars de Crimée, des Polonais, des Suédois envahirent la capitale russe. Même Napoléon séjourna 6 semaines ici avant de commencer sa retraite sous l’hiver russe et, lors de la IIe Guerre Mondiale, les troupes allemandes furent arrêtées a seulement 20 km de Moscou. Tous ces évènements ont façonné le paysage urbain et l’architecture de cette ville, extrêmement éclectique : des forteresses médiévales côtoient des gratte-ciels staliniens et des belles églises baroques et néoclassiques s’élèvent à côté d’élégants bâtiments Art Nouveau. Ceci fait de Moscou un centre culturel de premier ordre : la ville possède plusieurs monuments inscrits au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, des musées de qualité exceptionnelle et des théâtres parmi les meilleurs au monde. C’est une ville dynamique, en plein essor qui depuis peu d’années s’est rouverte au visiteur.

Prise de contact idéale avec la ville, son centre historique et ses principaux monuments. À travers les amples avenues comme la célèbre « Tverskaya », nous arriverons au célèbre « Mont des Moineaux » et nous nous arrêterons à son sommet, devant l’Université Lomonossov, l’un des sept gratte-ciels de style stalinien. Nous ferons une halte également au Parc de la Victoire ainsi que devant le monastère de Novodievitchi et son lac, qui inspira Tchaïkovski dans sa composition du « Lac des Cygnes ». Nous continuerons notre visite par les rives de la Moskova, où se trouve la « Maison Blanche », siège du gouvernement russe. Nous flânerons dans la rue Arbat, rue piétonne animée au cœur de la vieille ville. Nous passerons devant la cathédrale du Saint-Sauveur, la Douma (Parlement Russe) le théâtre Bolchoï puis l’imposante façade de la « Loubianka », siège de l’ancien KGB. La suite de la visite permettra de voir les ruelles de l’ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites églises. Nous arriverons finalement sur la Place Rouge, sans doute l’une des plus belles au monde, classée au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l’entourent : le Musée d’Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite sur ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve aussi le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l’Armée Russe lors des nombreuses commémorations tout au long de l’année.

Visite du marché local.

Arrêt pour un shot de vraie vodka russe. Si vous demandez à quoi pensent les gens quand on leur évoque la Russie, tous répondront la vodka ! Ils n’ont pas tort vu à quel point cette boisson est enracinée dans la culture populaire russe. Afin de mieux supporter les conditions climatiques extrêmes en hiver, les Russes buvaient un verre de vodka. Ce breuvage est tout simplement indissociable de la vie et de la société russes. C’est avec la vodka qu’on célèbre toutes sortes d’événements, baptême, mariage, obsèques et même départ en long voyage ou signature d’un bon contrat. A une certaine époque, la vodka servait même de monnaie d’échange.

Déjeuner.

Tour à pied du centre historique. Début de notre tour à la Place du Manège, ancien marché de bétail, où se trouvaient les écuries impériales. Nous passerons à côté du « kilomètre zéro de Russie » et nous poursuivrons notre parcours devant les façades Art Nouveau classées des luxueux hôtels National et Metropol et de la Douma (Parlement Russe). Arrêt devant le théâtre Bolchoï puis devant l’imposante façade de la « Loubianka », siège de l’ancien KGB. Nous flânerons ensuite dans les ruelles de l’ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites cathédrales comme celles de Notre-Dame de Kazan et de la Sainte-Épiphanie. Nous nous arrêterons aussi au GOUM, ces célèbres galeries marchandes historiques, devenues aujourd’hui temple du luxe. Nous arriverons ensuite sur la Place Rouge, sans doute l’une des plus belles au monde, classée au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l’entourent : le Musée d’Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale de Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite par ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve également le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l’Armée Russe lors des nombreuses commémorations tout au long de l’année. Nous longerons les murailles du Kremlin en visitant le Jardin d’Alexandre, le plus ancien de Moscou, le monument au Soldat Inconnu avec la flamme éternelle et le monument aux victimes de la Seconde Guerre Mondiale.

Visite extérieure de la cathédrale Saint-Basile. Cet ensemble architectural plein de fantaisie est la carte de visite de Moscou. Un plan rigoureux structure l’ensemble : il a la forme d’une croix grecque constituée d’une église centrale et de quatre chapelles orientées aux quatre points cardinaux, au milieu desquelles viennent insérer quatre autres chapelles plus petites. Son église centrale, haute de 57 m, est surmontée d’un toit en forme de tente, tandis que les autres sont coiffées de spectaculaires dômes en forme d’oignon, couronnés par de grandes croix dorées. La cathédrale de Basile-le-Bienheureux fut construite par ordre d’Ivan le Terrible entre 1555 et 1561 pour commémorer ses victoires sur la Horde d’Or. Le Tsar prît la ville de Kazan après un long siège, le 1er octobre 1552, jour de la fête religieuse orthodoxe de l’Intercession, après 300 ans d’occupation. De là vient la première appellation de ce monument : la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge. La cathédrale prît le nom de Basile-le-Bienheureux après la construction d’une dixième chapelle sur la tombe de Vassili (Basile), un homme simple devenu saint en 1580. Il dédia sa vie aux pauvres et était, à l’époque, très populaire à Moscou, et aurait prédit la victoire d’Ivan le Terrible. La légende dit qu’Ivan le Terrible aurait été si épris par la beauté de la cathédrale, qu’il aurait ordonné d’aveugler l’architecte afin de l’empêcher de reconstruire pareil monument.

Visite du Kremlin et de ses Cathédrales. Le mot « Kremlin » se traduit par « forteresse » en russe. Dans l’ancienne Russie, dans chaque ville importante on érigeait une place forte entourée d’une muraille, à l’intérieur de laquelle se trouvaient les principaux édifices, les églises et les cathédrales. Celui de Moscou, véritable berceau de la ville, est le plus important du pays et a été classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Construit au XIIe siècle, il a été conçu sous sa forme actuelle au XVe siècle. C’est un magnifique reflet des différentes étapes de l’art russe, une concentration monumentale et unique d’architecture, de peinture et d’arts décoratifs et appliqués. Les meilleurs artisans et artistes travaillèrent dans ses églises, ses cathédrales et ses palais en léguant des chefs d’œuvre d’une valeur inestimable. Dans le cadre inoubliable de ses ruelles et ses places se concentrait le symbole du pouvoir et de la gloire de la Russie. Aujourd’hui, le Kremlin abrite encore quelques-uns des principaux organes du gouvernement politique et religieux : le palais présidentiel, différents édifices administratifs et militaires comme le Sénat et l’Arsenal, ainsi que de nombreuses églises et cathédrales. Ses murailles dominant la Moskova et la Place Rouge ont été construites avec des briques de plus de 8 kg, hautes jusqu’à 19 m et longues de 2 235 m. Nous visiterons l’intérieur de l’enceinte, pour y admirer la « Cloche Tsarine », la plus grande au monde, fondue en 1733, et le « Canon Tsar », l’un des plus grands jamais construits, fondu en 1586 par Andrei Tchokhov, qui devait défendre l’entrée par la porte Saint-Sauveur, mais n’a jamais été utilisé. Nous finirons notre visite par la célèbre « Place des Cathédrales » encadrée par celles de Saint-Michel, de la Dormition et de l’Annonciation.

Visite du métro de Moscou. Inauguré le 15 mai 1935 par le pouvoir soviétique comme un symbole de l’avancée technologique et industrielle du système politique, le Métro de Moscou était le « Palais du Peuple ». Les plus importants artistes de l’époque participèrent à sa décoration et utilisèrent des matériaux en provenance de tout le pays, voulant symboliser l’unité des peuples soviétiques. Il est encore aujourd’hui le principal moyen de transport dans la capitale et l’un des plus importants au monde avec 200 km de lignes et 145 stations. Nous visiterons les plus importantes d’entre elles, qui sont luxueusement construites avec plus de 20 variétés de marbres, de granites, d’onyx et décorées de peintures murales, de majoliques, de verrières, de mosaïques…

Dîner à l’hôtel.

En Option :

Visite nocturne de Moscou. La capitale change de visage à la tombée de la nuit. Elle offre au visiteur une perspective totalement différente. Une belle et créative illumination, récemment installée, rehausse les austères et imposantes façades d’inspiration stalinienne. Les belles églises orthodoxes brillent de mille feux et les rives de la Moskova offrent un aspect insolite, celui d’une ville à découvrir lorsque le soleil se couche.

 JOUR 6DIMANCHE: MOSCOU – SERGUIEV POSSAD – MOSCOU

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Excursion à Serguiev Possad, le “Vatican Russe”, et visite du Monastère.  Situé à quelque 70 km au nord-est de Moscou, sur la Route Impériale de l’Anneau d’Or, Serguiev Possad (autrefois appelé Zagorsk) est l’un des hauts-lieux de la spiritualité orthodoxe russe. Sa construction fut commencée en 1340 par Saint-Serge qui établit en ces lieux un monastère-forteresse. Au fil des siècles, le monastère devint l’un des plus importants centres spirituels de la Russie. Nous pourrons y apprécier des éléments caractéristiques de l’architecture militaire des XVe au XVIIIe siècle, période pendant laquelle il connut son plus grand développement. Le monastère de la Trinité de Saint-Serge est encore actif aujourd’hui et fait aussi fonction de séminaire, d’institut théologique, de lieu de pèlerinage, de siège et de résidence du Grand Patriarche de Toutes les Russies, ce qui lui vaut le surnom du « Vatican Russe ». Parmi ses nombreuses églises et cathédrales il ne faut pas manquer la coupole bleue de la Cathédrale de l’Assomption ou la plus importante d’entre elles, la cathédrale de la Dormition. Elle abrite la tombe de Boris Godounov et sa famille ainsi que la copie d’une célèbre icône de la Trinité d’Andrei Roublev, dont l’original se trouve à la galerie Tretiakov de Moscou. Serguiev Possad a été classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.

Retour à Moscou.

Déjeuner.

Arrêt au Monument aux Conquérants de l’Espace et à l’Allée des Cosmonautes. Située dans le Centre Panrusse des Expositions (VDNKh), l’Allée des Cosmonautes est une large avenue piétonne jalonnée de statues commémoratives des plus grandes personnalités de la conquête spatiale soviétique et russe. À la fin de l’allée, s’élève l’impressionnant Monument des Conquérants de l’Espace, une fusée montant dans l’espace laissant derrière elle un gigantesque panache de fumée. Le monument est haut de 107 m et complètement recouvert de titane. Dans sa base se situe le Musée Commémoratif des Cosmonautes.

En option :

Visite du Musée Commémoratif des Cosmonautes. Ce fantastique musée détaille toutes les étapes suivies dans la conquête de l’Espace. Ses collections incluent des objets d’un grand intérêt comme le vrai « Spoutnik », la capsule dans laquelle Gagarine a orbité autour de la Terre, des costumes de cosmonautes, des fusées de propulsion, une reconstruction de la station orbitale « MIR », un véhicule d’exploration lunaire soviétique « Lunakhod » et plusieurs autres parmi 85000 pièces retraçant les programmes spatiaux russe, américain, européen et chinois.

Dîner à l’hôtel.

En option : Diner d’adieu au restaurant avec animation (incluant 15 cl du vin et 5 cl de la vodka).

 JOUR 7 /LUNDI: MOSCOU (DÉPART)

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Transfert à l’aéroport.

En option, en fonction de l’heure de départ du vol, uniquement si départ après 16h00 :

Petite promenade dans la rue Arbat et visite de la cathédrale du Saint-Sauveur.

Visite de la cathédrale du Saint-Sauveur. Cette imposante cathédrale est la plus grande église orthodoxe jamais construite. Érigée en l’honneur de la victoire russe face aux troupes de Napoléon, elle ne fut terminée qu’en 1883, à l’occasion du couronnement du Tsar Alexandre III. De style néo-byzantin sur les plans et néo-classique dans sa construction, on trouve, en guise d’ornements, des représentations de batailles notamment contre les troupes napoléoniennes, le tout en marbre de Carrare. Staline ordonna qu’on la dynamite en 1931 afin d’y ériger le futur « Palais des Soviets ». Ce projet rapidement abandonné, c’est la plus grande piscine du monde qui a été construite dans le trou béant qui resta suite à la démolition. Après la chute du communisme, la cathédrale a été reconstruite conformément au modèle original. Son inauguration, en l’an 2000, coïncide avec la canonisation du dernier tsar et de sa famille, assassinés pendant la révolution bolchévique.

HOTELS

Mourmansk

4* Sup. 

  • Azimut
  • Park Inn
  • ou similaire

Kirovsk

3*  

  • Severnaya
  • ou similaire

Moscou

3* Sup./4* 

  • Ibis Dynamo
  • Ibis Paveletskaya
  • ou similaire

4* Sup. 

  • Holiday Inn
  • Azimut
  • ou similaire