Kiji

L’île de Kiji (7 km de long et 500 m de large) est l’une des nombreuses îles du lac Onega, dans la région de Carélie dont l’héritage culturel a été historiquement partagé entre la Russie et la Finlande. Elle regorge de trésors architecturaux, c’est une merveille pour les yeux et une des destinations les plus populaires en Russie. Kiji est mondialement célèbre pour son enclos paroissial –pogost- constitué de deux églises du XVIIIe siècle et un clocher octogonal entourés d’un enclos. C’est un musée à ciel ouvert à l’architecture en bois. Le joyau de cet ensemble unique est l’église de la Transfiguration, ouvrage de charpente coiffé de 22 coupoles argentées formant une sorte de pyramide. Presque à coté se trouve l’église de l’Intercession de la Vierge, surmontée de 9 coupoles, édifiée en 1764. La couverture de ces deux édifices est elle-même en bois, et le tout a été assemblé sans clous ni vis. Plusieurs autres monuments religieux, un moulin à vent (le plus ancien de Russie) et des maisons et des fermes également en bois, ainsi qu’une maison de bains traditionnelle russe –Banya– se trouvent à proximité. Le caractère exceptionnel de cet ensemble monumental lui a valu son classement au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.