KIEV – LVIV AU COMPLET, 6 JOURS / 5 NUITS

  • JOUR 1 / KIEV (ARRIVÉE)

    • Arrivée à Kiev
    • Transfert
    • En option : Dîner à l’hôtel
  • JOUR 2 / KIEV

    • Petit-déjeuner
    • Tour panoramique complet de Kiev
    • Visite extérieure de l’église de St André
    • Visite de la Cathédrale de Ste. Sophie
    • Déjeuner
    • Visite du Monastère des Grottes de Kiev (Laure Petchersk de Kiev)
    • Visite du Musée de la Seconde Guerre Mondiale
    • Diner à l’hôtel
  • JOUR 3 / KIEV

    • Petit-déjeuner
    • Journée libre
    • En option :

      Visite du Musée en plein air d’Architecture Traditionnelle et de Vie d’Ukraine en Pyrohiv (déjeuner inclus)
      En option :

      Excursion à Tchernobyl (déjeuner inclus)

    • Dîner à l’hôtel
  • JOUR 4 / KIEV - LVIV

    • Petit-déjeuner (petit-déjeuner pourrait être servi sous forme de panier-repas)
    • Transfert à la gare
    • Départ pour Lviv à bord du train de jour rapide
    • Arrivée à Lviv
    • Déjeuner
    • Visite panoramique du centre historique de Lviv
    • Visite de la Cathédrale de Saint Georges à Lviv
    • Visite du Cimetière Lytchakiv
    • Transfert à l’hôtel et logement
    • Diner à l’hôtel
  • JOUR 5 / LVIV – ZOLOTCHIV – OLESKO – LVIV

    • Petit-déjeuner
    • Visite du Muséum d’Architecture et de Culture Populaire de Lviv
    • Visite du Château de Zolotchiv
    • Déjeuner
    • Visite du château d’Olesko
    • Retour à Lviv
    • Diner à l’hôtel
    • En option : Diner d’adieu dans un restaurant local avec animation folklorique (incluant 100gr du shot « Nastoïka »)
  • JOUR 6 / LVIV (DÉPART)

    • Petit-déjeuner
    • Transfert à l’aéroport

PROGRAMME DETAILLE

JOUR 1 / KIEV (ARRIVÉE)

Arrivée à Kiev.

Transfert à l’hôtel.

En option : Diner à l’hôtel

JOUR 2 / KIEV

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Tour panoramique complet de Kiev. La capitale de l’Ukraine est une ville magnifique avec des siècles d’histoire et un héritage culturel de premier ordre. Ses coupoles dorées s’élevant sur le Dniepr, ses rues pavées, ses boulevards arborés et les magnifiques façades de ses immeubles décadents donnent à son centre-ville un charme particulier, unique. Kiev est une vraie ville de contrastes, entre histoire millénaire et développement moderne, entre ballades tranquilles et nuits vibrantes, un passé plein d’histoire, un présent dynamique et un futur prometteur.

Kiev est la capitale de l’Ukraine et le berceau des états slaves orientaux : Russie, Ukraine et Biélorussie. C’est une ville enchanteresse avec des siècles d’histoire et un héritage culturel de premier ordre. Ses coupoles dorées s’élèvent sur une falaise qui domine l’ample et lent cours du Dniepr. Ses rues pavées, ses boulevards arborés, et les magnifiques façades de ses immeubles décadents accordent au centre–ville un charme particulier, une ambiance tranquille et provinciale, qui contraste avec le dynamisme d’une capitale de trois millions d’habitants. Kiev est une vraie ville de contrastes, entre histoire millénaire et développement moderne, entre ballades tranquilles et nuits vibrantes, un passé plein d’histoire, un présent dynamique et un futur prometteur. Kiev fut fondée au Ve siècle d’abord comme centre de marchands sur les rives du Dniepr, sur la route principale entre la mer Baltique, la Méditerranée, la Mer Noire et la Mer Caspienne. La ville fut élue par les Varègues, des Vikings qui s’établirent en ces terres slaves, pour être la capitale de leur état. De Kiev, cette dynastie viking gouverna ce que l’on appelait « le Rus de Kiev » jusqu’à l’invasion des mongols en 1240.Ensuite, Kiev changea de maîtres et fut à plusieurs reprises une province de plus de la Lituanie, de la Pologne et de la Russie, pour finalement devenir partie intégrante de l’Empire Russe en 1667, jusqu’à la Révolution d’Octobre 1917, devenant alors la troisième ville la plus importante de l’empire. Après un bref épisode d’indépendance, elle intégra l’Union Soviétique jusqu’à la nouvelle indépendance de l’Ukraine en 1991.

Lors de ce tour panoramique, nous pourrons apprécier la capitale de l’Ukraine, ville millénaire, extraordinaire mélange de peuples et cultures, berceau des états slaves orientaux : Russie, Biélorussie et Ukraine. Notre parcours nous conduira le long de ses rues pavées, ses boulevards ornés de végétation et ses majestueuses façades. Nous découvrirons l’avenue Krestchatyk, principale artère de la ville, et la place Maïdan, toujours si animée, sur laquelle se déroulèrent les événements de la « Révolution Orange » en 2004. Nous admirerons la cathédrale de Ste. Sophie, le temple le plus ancien du monde slave, bâtie au début du XIe siècle pour célébrer la victoire du Prince Iaroslav le Sage sur les tribus des Petchenègues, qui possède des mosaïques d’une extraordinaire beauté. Une promenade sur les Places Sofiíska et Mykhailivska nous permettront d’admirer les coupoles dorées du Monastère de St. Michel, tout proche. Nous entrerons dans la Cathédrale de St. Vladimir, où se trouve le plus important ensemble de peinture religieuse du XIXe siècle. A continuation, nous arriverons devant l’église de St. André, un vrai joyau du baroque du XVIIIe siècle, bâtie par Rastrelli, l’architecte qui construisit l’Ermitage et les plus beaux palais de St. Pétersbourg. C’est ici que commence la célèbre « Descente de St. André », qui descend depuis l’église, du haut de la colline de St. Vladimir, jusqu’au quartier de Podil, sur les rives du majestueux Dniepr. C’est une belle ruelle pavée qui serpente entre les admirables façades d’époque et la luxuriante végétation de la colline. Toute le long du parcours, vous trouverez des nombreux artistes et peintres, galeries d’art et ateliers d’artisanat, qui font de cette rue le cœur culturel de Kiev et lui confèrent une ambiance romantique très spéciale.

Visite extérieure de l’église de St André. Située au plus haut de la colline de Vladimir, c’est un des quartiers historiques les plus remarquables de la ville, cette église est un bijou d’art baroque. Avec sa structure élégante et son décor somptueux, c’est un édifice particulièrement remarquable de Kiev. L’église fut commandée par la tsarine Élisabeth Petrovna en 1744 à Bartholomée Rastrelli, l’architecte des plus beaux palais de St Pétersbourg. L’église de Saint André est un des principales représentations du baroque en Ukraine.

Visite de la Cathédrale de Ste. Sophie. La Cathédrale de Ste. Sophie, inaugurée en 1037, fut construite et décorée lorsque l’état du Rus de Kiev était au zénith de son pouvoir et de sa splendeur. Elle constitue donc un magnifique exemple de l’architecture et de l’art monumental de l’Ancien Rus. Ici se tenaient les couronnements et les enterrements des Grands Princes de Kiev, ainsi que les cérémonies d’État et les réceptions des ambassadeurs. C’est ici également que Yaroslav le Sage fonda la plus ancienne bibliothèque et la première école pour garçons et filles du Rus. La Cathédrale était aussi le siège du Métropolite de Kiev. Une grande partie de ses magnifiques intérieurs a survécu à travers le temps, depuis le XIe siècle, pratiquement sans altérations. Les impressionnantes fresques et mosaïques, élaborées suivant une technique unique à l’époque, décrivent des scènes bibliques et montrent des figures et portraits de pères de l’église, apôtres, guerriers et vierges.

Déjeuner.

Visite du Monastère des Grottes de Kiev (Laure Petchersk de Kiev). Situé à côté de Kiev, le monastère fut inauguré vers la moitié du XIe siècle. Il reçut le titre honorifique de “Lavra” car c’était l’un des monastères les plus importants du monde orthodoxe. C’est aussi l’un des plus anciens de l’Europe Orientale. Profitant de sa situation, en haut d’une falaise dominant le Dniepr, les moines creusèrent des nombreux tunnels et galeries sous la montagne, qui font aujourd’hui partie du monastère. Nous visiterons ce labyrinthe de caves et passages qui comportent des lieux d’enterrement où l’on peut encore voir des momies des moines. Nous découvrirons aussi le Musée des Trésors, qui abrite l’extraordinaire collection de l’Or des Scythes, ainsi qu’une célèbre collection d’objets rituels juifs, avec des œuvres allant du XVIIIe au XXe siècles. Nous pourrons également admirer le Musée de Micro-miniatures. Du haut de la Tour du Clocher nous pourrons apprécier des vues magnifiques des coupoles dorées du Monastère et, plus loin, les rives du majestueux Dniepr, la partie moderne de la ville de Kiev, et les étendues infinies de la plaine ukrainienne. Le monastère a été classé au patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Il fait aussi partie des 7 Merveilles d’Ukraine.

Visite du Musée de la Seconde Guerre Mondiale. Le musée fut inauguré dans sa localisation actuelle le 9 mai 1981, jour anniversaire de la victoire de l’Armée Rouge sur l’Allemagne nazi, à côté du Monastère des Grottes de Kiev, dans le haut d’une falaise dominant le Dniepr. L’ensemble comprend le bâtiment du musée proprement dit, ainsi que la statue de 62 m qui représente la Mère Patrie, une galerie de sculptures qui commémorent les héros du front et de l’arrière-garde, la “Flamme Éternelle” dans sa coupe de 16 m de diamètre, l’“Avenue des Villes-Héros“ et une exposition d’armes et véhicules militaires d’époque. L’exhibition principale est située dans une zone réservée de 5000 m² et compte plus de 12.000 pièces. Parmi elles, vous pourrez admirer des documents des généraux qui commandaient les troupes, des nombreuses médailles et lettres, et des documents authentiques des témoins de la guerre.

Diner à l’hôtel.

JOUR 3 /  KIEV

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Journée libre.

En option :

Visite du Musée en plein air d’Architecture Traditionnelle et de Vie d’Ukraine en Pyrohiv (déjeuner inclus). Ce musée en plein air occupe un vaste espace au milieu des bois, dans une zone d’une grande beauté naturelle au sud de la ville de Kiev. Il dispose de plus de 70.000 objets et de 300 bâtiments, apportés ici de tous les recoins de l’Ukraine, permettant au visiteur de découvrir l’architecture et le mode de vie de la population dans les différentes régions du pays. Le musée est divisé en 6 zones, correspondantes aux divisions historiques et ethniques de l’Ukraine : Polésie (au nord), Podolie (à l’ouest), Carpates (nord-ouest), Poltava (nord-est), Moyen Dniepr (centre) et Ukraine du sud. Chaque zone possède des parvis de fleurs, des arbres et une végétation diversifiée originaire de la région correspondante. Nous visiterons les maisons des paysans, les écoles, les moulins, les églises en bois et toute sorte de bâtiments présents dans la vie quotidienne de l’Ukraine. De nombreux artisans et volontaires, en habit traditionnel, nous montreront l’utilisation des ustensiles traditionnels et les anciennes techniques artisanales.

En option : Excursion à Tchernobyl (déjeuner inclus).

Diner à l’hôtel.

JOUR 4KIEV – LVIV

Petit-déjeuner à l’hôtel. Le Petit-déjeuner pourrait être servi sous forme de panier-repas.

Transfert à la gare.

Départ pour Lviv à bord du train de jour rapide.

Arrivée à Lviv.

Déjeuner.

Visite panoramique du centre historique de Lviv. Lviv est un joyau d’architecture d’Europe Centrale qui nous rappelle la splendeur des temps de la « Mitteleuropa » sous l’Empire Austro-Hongrois des Habsbourg. La « Florence de l’Est » ou la « Nouvelle Prague » telle que nous la connaissons également, est une ville vibrante et dynamique, débordante d’élégance et d’art, où chaque recoin de son centre-ville suinte l’histoire et la culture. Les façades aux tons pastel, les rues pavées, le son des cloches, les cafés d’époque, tout cela crée une atmosphère unique.

Lviv est un joyau d’architecture d’Europe Centrale qui nous rappelle la splendeur des temps de la « Mitteleuropa » sous l’Empire Austro-Hongrois des Habsbourg. La « Florence de l’Est » ou la « Nouvelle Prague » telle que nous la connaissons également, est une ville vibrante et dynamique, débordante d’élégance et d’art, où chaque recoin de son centre-ville suinte l’histoire et la culture. Les façades aux tons pastel, les rues pavées, le son des cloches, les cafés d’époque, tout cela crée une atmosphère unique. Ici se mélangent l’architecture médiévale d’Europe de l’Est avec le baroque italien ou allemand. La ville fut historiquement un creuset d’ethnies, vivant toutes de façon autonome et rivalisant entre elles par la création de la plus belle œuvre d’art ! Toutes les communautés : allemande, polonaise, ukrainienne, hongroise, italienne, juive, arménienne, ont laissé leur empreinte dans l’architecture et un paysage urbain incomparable. Lviv, également appelée Leopolis en espagnol, Lwow en polonais et Lemberg en allemand, fut fondé au Ve siècle comme un centre de commerce entre la Baltique et la Méditerranée. Lviv fut la capitale de la Galicie (Halychyna) et de la Volinia au Moyen-Âge, avant que ces terres ne soient transférées à la Pologne en 1340. Elle fut polonaise pendant quelques siècles, n’étant que quelques années sous domination suédoise après sa conquête en 1704 jusqu’en 1772 et son incorporation à l’Empire Austro-Hongrois comme capitale de la Galicie. De 1918 à 1939 elle appartint de nouveau à la Pologne jusqu’à l’arrivée de l’Union Soviétique et, en fin, après l’indépendance de 1991, à l’Ukraine. La ville est la frontière entre l’Europe Centrale et Orientale, entre les religions catholique et orthodoxe. Elle a résisté aux guerres, aux invasions de turcs et cosaques et traversa même la Seconde Guerre Mondiale sans dommages majeurs. Lviv a été déclarée patrimoine de l’humanité de l’UNESCO pour ses plus de 2000 œuvres historiques, architecturales et culturelles.

Le Château Haut de Lviv est encore de nos jours le cœur historique de la cité, les ruelles qui l’entourent forment ce que l’on appelle la « Sredmistia » (Ville Moyenne) où l’on peut admirer l’esthétique médiévale de ses ruelles et de ses bâtiments, qui survécurent au grand incendie de 1527. Nous commencerons notre visite par le Marché, situé sur l’imposante Place du Marché (Ploscha Rynok), dont chaque côté mesure 100 m. Au centre de la place se trouve la Mairie, connue comme « Ratusha », en style classique viennois et sa célèbre tour du haut de laquelle on peut contempler une magnifique vue de la Vieille Ville. A l’angle sud-ouest de la place s’élève la Cathédrale de l’Assomption, également appelée Cathédrale Latine puisqu’elle appartient à l’Église Catholique Romaine. Elle fut bâtie entre les XVIe et XVIIe siècles et présente un imposant clocher, des extérieurs gothiques et un riche décor baroque à l’intérieur. Nous poursuivrons avec l’exploration des belles façades de la Place du Marché et les fontaines aux figures de la mythologie situées à chacun de ses angles. Certains des édifices sont réellement impressionnants, comme celui qui occupe le numéro 4 de la place, également appelée la Maison Noire (1588) en raison des pierres noires taillées en pointe de diamant qui recouvrent sa façade. Au numéro 6, le Palais Korniakt fut la résidence du roi Jan Sobieski et de sa famille. Tous deux hébergent de nos jours le Musée Historique de Lviv. Dans les rues aux alentours nous découvrirons quelques-uns des plus beaux trésors artistiques de Lviv, comme l’église Jésuite de Saint Pierre ; l’église de la Transfiguration, avec son extérieur en néoclassique français et ses intérieurs baroques ; la Cathédrale Arménienne (1363) dont la sobriété de la façade nous empêche d’imaginer la richesse de ses décors ; ou la Chapelle de la Famille Boïm complexe dans ses décors extérieurs de l’école maniériste. L’église de la Dormition, également appelée Église de l’Assomption, est l’un des principaux symboles du Lviv historique et son clocher de 65 m domine le paysage de la Vieille Ville. Elle est située dans une zone de population majoritairement orthodoxe autonome ukrainienne. Elle fut construite en style renaissance italien entre les XVIe et XVIIe siècles, avec des fonds de la donation faite par le tsar russe Fédor Ivanovich et par le marchand grec Constantin Korniakt, un habitant illustre de Lviv. L’intérieur de l’église présente une décoration riche de peintures des XVIIe et XVIIIe siècles. Nous continuerons vers l’église et le Couvent des Bénédictins, aujourd’hui église Catholique Grecque de Tous les Saints, édifiée au XVIe et XVIIe siècles avec des artifices défensifs qui la font davantage ressembler à une forteresse qu’à un édifice religieux. L’ancien Monastère Bernardin, de nos jours église Catholique Gracque de Saint André, au mélange de styles renaissance, maniériste et baroque, est également un monastère fortifié. Nous admirerons l’édifice en brique rouge de l’Arsenal (XVe s.) qui faisait partie des anciennes murailles de la ville et la Tour de la Poudre, son seul rempart conservé. L’héritage historique de Lviv comprend également de nombreuses résidences de leaders religieux, comme les palais des archevêques arménien, grec et catholique romain, des résidences civiles et les palais des familles de notables comme le Belski, Galuchowski, Boworowski, Simienski, Turkull et bien d’autres. Le Palais Potocki fait partie dans l’actualité de la Galerie d’Art de Lviv et est une des demeures officielles du président de l’Ukraine. Nous marcherons dans les ruelles de Lviv, la meilleure façon de s’imprégner de son atmosphère magique, comme la rue pavée Virmenka – habitée habituellement par des Arméniens -, la rue Ruska et la rue Shevchenka. Au bout de la très animée Avenue de la Liberté (Svobody Prospect) se dresse la majestueux Théâtre d’Opéra et de Ballet, considéré l’un des plus beaux d’Europe, construit en style néo-renaissance viennois sur le fleuve Poltava et inauguré en 1900. L’Université, la plus ancienne d’Ukraine, est en fonctionnement depuis sa fondation en 1661. Nous monterons au Château Haut de Lviv, également appelé Colline du Château, où dans les temps passés se dressait une imposante forteresse. Après l’attaque des Suédois sur Lviv en 1704, le château resta en ruine et nous pouvons aujourd’hui s’émerveiller face aux restes de ses murs. C’est ici qu’au XIXe siècle fut inauguré le Monument à l’Union de Lublin, fait de terre de différents recoins de la Pologne. Nous pourrons sur ce site, à 413 m de hauteur, profiter d’une somptueuse vue sur la ville.

Visite de la Cathédrale de Saint Georges à Lviv. Construite en 1760 sur les hauteurs de la colline de St Georges où se trouvaient anciennement deux autres églises, culminant la Vieille Ville, ce majestueux édifice expose un foisonnant décor baroque. Sa coupole dorée et sa situation proéminente en font le monument le plus photographié d’Ukraine. Dans l’entrée principale nous pouvons admirer les imposantes statues de Saint Léon et de Saint Anastase. En son intérieur, au niveau de l’attique, un Saint Georges de pierre nous surprend avec une expressive mise à mort du Dragon. Nous découvrirons également la relique la plus prisée de la Cathédrale, l’icône miraculeux de la Vierge marie, du XVIIe siècle.

Visite du Cimetière Lytchakiv. Il fût construit en 1787, suite à l’ordre par les autorités austro-hongroises de transférer tous les cimetières à l’extérieur de la ville. Dessiné par un botaniste, sa visite est rendue captivante non seulement par la beauté de son esthétique paysagiste et l’intérêt architectural de son tracé, mais également par le fait que reposent en ces lieux les habitants les plus célèbres de Lviv. Le cimetière fut utilisé par toutes les religions chrétiennes de la ville : catholiques romains, catholiques grecs, orthodoxes et protestants. Il reflète à la perfection le passé multiculturel de Lviv, avec la prédominance des familles polonaises qui constituèrent la majorité des résidents de la ville lors des deux siècles précédant sa construction. Au cours de l’époque soviétique, la maintenance du cimetière a été oubliée, notamment par la controverse suscitée par certains monuments funéraires comme le « Monument aux Aigles Polonaises défenseures de Lviv ». Il a été restauré récemment et héberge aujourd’hui les monuments aux nationalistes ukrainiens et aux résistants contre l’Union Soviétique. Détail intéressant, il héberge également les tombeaux et monuments funéraires des soldats soviétiques et des agents du NKVD, comme de beaucoup de leurs victimes.

Transfert à l’hôtel.

Logement.

Diner à l’hôtel.

JOUR 5 / LVIV – ZOLOTCHIV – OLESKO – LVIV

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Visite du Musée d’Architecture et de Culture Populaire de Lviv, également connu comme Shevchenskivsky Hay. Dans ce musée captivant en plein air, nous pourrons admirer d’authentiques œuvres d’art de l’architecture populaire en bois de Galicie et des Carpates, comme l’église en bois de Kryvka, connue comme église de Saint Nicolas. Le musée expose 124 bâtiments et plus de 20.000 objets et ustensiles de la vie quotidienne. Il est divisé en trois aires principales, organisées comme des hameaux. Chacune d’elle correspond à une région : Lviv, Podolie, Bucovine et les terres des trois populations montagnardes des Carpates : Houtsoules, Boïko et Lemkos.

Visite du Château de Zolotchiv. Le château, dont les premières références écrites datent de 1532, fut construit sous la forme d’une citadelle fortifiée au plan carré et entourée de murailles. Dans l’enceinte du château, nous trouvons deux palais, le Palais Renaissance et le Palais Chinois. Les deux ont été restaurés récemment et sont ouverts au public. A l’intérieur nous attend une exposition sur les victimes de la répression stalinienne. Parmi les pièces importantes du site, il existe deux pierres amenées du village de Novosyolki, situées dans la cour principale, recouverte de mystérieux gravures et dessins. L’auteur et la signification de ses mystérieuses inscriptions restent aujourd’hui inexpliquées, mais une des hypothèses relayées est qu’il s’agit d’indices pour trouver le trésor caché des Templiers.

Déjeuner.

Visite du château d’Olesko. Olesko est un des plus beaux châteaux situés dans le « fer à cheval doré » (Zolotoi Podkovi), la route culturelle de châteaux, monastères et palais autour de la ville de Lviv. Le château est situé en haut d’un promontoire de 50 m de haut, protégé par une zone marécageuse, de hauts murs et des fossés profonds. Fondé au XIIIe siècle, il assurait la défense des frontières entre les régions de Volinia et de la Galicie. Il fut la propriété de différents maîtres tout au long de son histoire : le Royaume de Pologne, la Lituanie et la Hongrie. En 1629, il vit naître l’un des plus célèbres rois de Pologne, Jan Sobieski, qui résida sur place une grande partie de sa vie. Il présente une forme ovale, en son intérieur nous pourrons admirer de nombreuses tableaux, sculptures et objets décoratifs. Dans ses caves on y trouve un puits très profond qui servait de passage secret en cas de siège. Proche du château, on admirera son parc magnifique et ses somptueux jardins.

Retour à Lviv.

Diner à l’hôtel.

En option : Diner d’adieu dans un restaurant local avec animation folklorique (incluant 100gr du shot « Nastoïka »).

JOUR 7LVIV (DÉPART)

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Transfert à l’aéroport.

HOTELS

Kiev

3*Sup. 

  • Premier Hotel Rus
  • Ukraina
  • ou similaire

4* Sup. 

  • Alfavito
  • Mercure
  • ou similaire

Lviv

3*Sup. 

  • Eurohotel
  • ou similaire

4* Sup. 

  • Reikartz Medievale
  • ou similaire