Irkoutsk

Irkoutsk est la principale ville de la Sibérie Orientale. Elle fut fondée en 1641 comme un centre de commerce et d’extraction d’or, et comme un point de collecte de taxes en matière première : les fourrures des Bouriates locaux. La ville est située sur les rives de l’Angara, qui naît 60 km à l’Est, dans l’une des merveilles du monde, le grand Lac Baïkal. Irkoutsk était un point de chute pour des milliers d’exilés politiques depuis le temps des tsars, incluant les célèbres Décembristes. Ces exilés, généralement issus de l’intelligentsia et possédant un niveau culturel élevé, contribuèrent grandement à la vie publique d’Irkoutsk et à son développement en tant que ville. L’origine de la population d’Irkoutsk est un riche mélange, comme presque partout en Sibérie : Cosaques, pionniers, militaires, chasseurs, riches marchands, missionnaires, prisonniers, fonctionnaires, déportés et scientifiques. Aujourd’hui Irkoutsk est un centre commercial, culturel et scientifique. Une ville moderne et charmante avec des quais en brique, des théâtres, des musées, et possédant une riche architecture typiquement russe.

Tour panoramique d’Irkoutsk. Irkoutsk est considérée à juste titre comme une ville-musée, avec plus de cent monuments d’intérêt. Dans ses rues les plus importantes, la rue Karl Marx et la rue Lénine, l’architecture originale en bois, brulée suite à un grand incendie en 1879, fut remplacée par des majestueux bâtiments en pierre, directement inspirés des rues de St. Pétersbourg et de Moscou. Plusieurs théâtres sont situés ici, comme le Théâtre Dramatique ou le Théâtre Musical. L’église du Saint-Sauveur est le plus ancien bâtiment en brique de la ville, elle fut construite au XVIIe siècle. La Cathédrale Polonaise est la seule édification gothique en Sibérie. Ce temple catholique fut construit pour la minorité polonaise, constituée de nombreux exilés politiques et de leurs descendants. D’autres bâtiments religieux d’intérêt sont la cathédrale de l’Épiphanie et la cathédrale de la Sainte-Croix. Nous passerons par la Place Kirov, où le cosaque Pokhabov construisit une première forteresse en 1661, puis nous nous promènerons le long des quais sur l’Angara : le Boulevard Gagarine est le meilleur endroit pour une promenade, avec plusieurs cafés et terrasses en plein air. Nous visiterons ensuite l’animée rue Ouritskogo et le marché central voisin, aussi appelé bazar, et ses comptoirs de poissons fraîchement pêchés dans les eaux pures du Lac Baïkal. Derrière l’agitation du marché commence la partie la plus calme du centre-ville : Irkoutsk est réputée par son architecture typique en bois, incluant plusieurs maisons russes traditionnelles en bois avec des reliefs sculptés dans ses portes, fenêtres et toits, qui sont disséminées un peu partout dans la ville, mais tout spécialement dans ce quartier. Nous passerons donc du temps sur Irkoutskaya Sloboda, une partie de la ville récemment restaurée, qui inclut des dizaines de joyaux architecturaux en bois.

Visite du Couvent Znamensky. C’est l’un des plus anciens monastères de Sibérie, fondé en 1693. L’architecture du couvent est inspirée des constructions médiévales russes et elle intègre aussi des éléments du « Baroque Sibérien ». Son intérieur est richement décoré, spécialement son célèbre iconostase baroque, avec de nombreux icones et ses anciens cadres en argent. Une nécropole est située dans le territoire du monastère, où reposent les restes de Grigori Chelekhov, le fondateur de la Compagnie Russo-Américaine, qui créa le premier comptoir permanent russe en Alaska. A cote du monastère nous verrons le monument à Alexandre Koltchak, un amiral russe et l’un des leaders de l’Armée Blanche pendant la Guerre Civile Russe, qui fut fusillé dans les murs de ce monastère par les bolchéviques en 1920.

Visite du Musée des Décembristes. Le 1er décembre 1825, le Tsar Alexandre I mourut. Pendant son règne, Napoléon et les idées de la Révolution Française avaient été vaincues militairement, mais les sentiments libéraux avaient pénétré la Russie, où plusieurs citoyens de différentes classes sociales demandaient des réformes politiques. Un groupe de protestataires commença une insurrection armée à Saint-Pétersbourg, alors capitale de la Russie, contre le couronnement de Nicolas I, successeur d’Alexandre I. Ils critiquaient l’intransigeance de Nicolas, refusaient le serment de loyauté au nouveau tsar et réclamaient l’abolition du servage. La révolte fut violemment réprimée, et plusieurs participants furent condamnés a des longues peines d’exil en Sibérie, où ils partirent en compagnie de leurs femmes. Comme ils étaient cultivés et éclairés, ils contribuèrent au développement d’Irkoutsk et propagèrent les idées sociales et réformistes en Sibérie. Le musée est situé dans les anciennes propriétés de deux célèbres décembristes, les princes Troubetskoï et Volkonsky, et les collections incluent leurs objets personnels, documents et mobilier.

Visite du Musée Ethnographique de Taltsy. Situe entre Irkoutsk et le Lac Baïkal, le village de Taltsy est à 47 km au sud-est d’Irkoutsk. Ce musée d’architecture en bois en plein air a collecté des bâtiments remarquables d’architecture en bois de type religieux, civil et militaire dans toute la région, construits entre le XVIIe et le XXe siècle. Les plus remarquables sont la Tour Spasskaya de l’Ostrog (Fort) d’Ilimsk (1667) et la chapelle de Notre-Dame de Kazan (1679) qui fonctionne encore en tant qu’église. Nous verrons aussi des nombreuses collections d’intérêt ethnographique, des exemples uniques des cultures des peuples Russe, Bouriate, Evenks et Tofalar.